Un album de folk qui laisse un sentiment pur et beau !

Après deux excellents albums Golden (2015) et Better Human (2018), qui ont su mettre la puce à l’oreille grâce à son folk pop fait de mélodies voyageuses, l’auteur-compositeur-interprète canadien Ben Kunder est de retour avec un troisième album qui ne cesse d’élargir les horizons.

Voici Searching For The Stranger : 10 pièces dans un folk pop gracieux et vulnérable coproduites par son collaborateur et ami de longue date et grand maître de la pedal steel Aaron Goldstein (Arkel) avec Chris Stringer à Baldwin Street Sound et Union Sound Company.

L’artiste torontois se livre dans des chansons douces comme une brise d’été, le tout dans une plume confidente et authentique. Sur des arrangements de folk atmosphérique qui nous transportent entre tristesse et réflexions sur la vie et son parcours sinueux, mais surprenant.

Ben Kunder, avec sa voix entre le Dallas Green de City and Colour et le Gary Lightbody de Snow Patrol, nous saisit par la sensibilité rafraîchissante sans prouesse pour épater juste une voix présente qui marque par cette chaleur humaine sans prétention qui nous berce comme une main sur l’épaule.

Malgré plusieurs invités comme la chanteuse Carleigh Aikins, le batteur de Wintersleep Loel Campbell, et Anthony Carone, claviériste de Arkells, le côté prévisible du disque laisse parfois une impression de déjà-vu. Ben Kunder ne réinvente rien avec sa musique folk certes, mais elle touche là où il faut.

Searching For The Stranger, c’est un album de folk authentique qui laisse ce sentiment pur et beau de bien-être au fond de nous. Au bout de cet album, tu ressors avec un nouvel ami.

Chansons coup de cœur :

  • Breaker
  • Year
  • Stranger
  • Berlin
  • Seul
  • Colour
  • Tornado

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!