Un album de folk tendre idéal pour pourchasser les routes

Après deux albums, Ouroboros et Part Of The Light, qui expérimentaient un rock pinkfloydesque aérien des années 70 brillamment réussies. Ray Lamontagne retourne à ses amours pour une musique qui saura raviver les fans de la première heure.

Au courant des 16 dernières années, Ray Lamontagne a su collaborer avec des producteurs qui ont su pousser les limites de sa musique aventureuse. Comme Ethan Johns, Dan Auerbach (The Black Keys) et Jim James (My Morning Jacket) et j’en passe! Cette fois, le chanteur-compositeur de 47 ans Ray LaMontagne remet les compteurs à zéro et offre un huitième album complètement fait en solo.

Voici Monovision : 10 pièces dans un folk qui réconforte par sa douceur avec ces teintes légèrement country et blues. Lamontagne produit, conçoit, écrit et réalise l’album dans des arrangements tout droit sortis d’un folk organique des années 70 qui rappellent Cat Steven, Neil Young et Van Morrison et Nick Drake.

Avec des percussions subtiles, un harmonica nostalgique, une guitare acoustique confidente et cette voix souple et graveleuse à la fois qui fait la renommée de l’homme depuis déjà huit albums. Ray Lamontagne focalise sur une plume tendre qui raconte l’amour, la beauté de la nature, les petites malchances autour de lui, et les petits gestes simples qui font briller l’instant présent.

Comparativement à tous ses autres œuvres, l’homme mise sur des ballades acoustiques à nues émouvantes et un folk blues légèrement rythmé qui rappelle quelque fois Till The Sun Turns Black en 2006. Pour ma part, tout le long de l’écoute, j’espérais un peu de soul et de rock pour brasser les fondations de nos tympans. Hélas non! C’est après plusieurs écoutes, afin d’apprivoiser le huitième opus de Ray, que je suis finalement retombé dans les filets de l’artiste et sa musique   folk apaisante. J’aurais tant aimé un retour avec plus de mordant ; peut-être la prochaine fois ?

Quoi qu’il en soit, Monovision c’est l’album de folk tendre idéal pour pourchasser les routes, faire briller vos matinées autour d’un café et faire de votre été un souvenir qui goûte le pina colada. Au bout du compte, toute tombe à sa place. Une fois apprivoisé, c’est doux de partout et on embarque les deux oreilles dedans.

Chansons coup de cœur :

  • Roll Me Mama, Roll Me
  • Strong Enough
  • Summer Clouds
  • We’ll Make It Through
  • Weeping Willow
  • Morning Comes Wearing Diamonds
  • Highway To The Sun




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!