Un album de musique de rock grunge lugubre !

Depuis 1999 sous le nom de Saron Gas et aujourd’hui SEETHER, le groupe sud-africain ne s’est jamais censuré sur les sujets dark dans ses chansons à la machinerie lourde un peu comme Alice In Chain et Nirvana.

Depuis Disclaimer en 2002, la plume franche et intègre de SEETHER donne des hymnes rock ténébreux vendus multiplatine à travers le globe avec des succès comme Fine Again, Gasoline, Remedy, Rise Above This. Et la liste est encore longue. Trois ans après la sortie de son disque acclamé, l’œuvre rugissante Poison The Parish (2017). Sans oublier l’arrivée d’un nouveau membre, Corey Lowery (ex-guitariste de Saint Ansonia et Sevendust), et ami depuis 16 ans qui coréalise également avec le groupe ce nouvel opus.

Le groupe SEETHER est de retour avec un huitième album qui promet d’être coriace et ravageur. Voici Si Vis Pacem, Para Bellum, proverbe latin qui se traduit par « si vous voulez la paix, préparez-vous à la guerre ». Treize pièces trempées dans un rock alternatif dominé par des riffs de guitares orageuses inspirés des années 90. Produit et écrit de nouveau par le leader Shaun Morgan, l’album est conçu et mixé par Matt Hyde (Deftones, AFI) avec l’aide de Corey Lowery dans un studio de Nashville.

Sur ce nouveau disque, Shaun Morgan franchit un nouveau niveau dans son écriture plus vulnérable que colérique,
ce qui donne des chansons aussi gracieuses que déchirantes qui racontent les démons émotionnels de l’homme de 41 ans ; le tout à travers des paroles angoissantes très glauques et dépressives.

Le problème, c’est qu’à la longue on laisse de temps en temps une massive impression de déjà vu et un flagrant trop-plein de prévisibilité musicale. Je n’enlève rien aux arrangements chargés entre le A Perfect Circle, Deftones, Chevelle et Nirvana, mais le riff répétitif de guitare entre la ballade et le rock alternatif destructeur, ça finit par me rendre presque léthargique.

Sur cet album, SEETHER est capable autant de chansons puissantes que d’autres qui tombent vite à plat et qui sont oubliées le temps d’un clignement d’yeux. Si Vis Pacem, Para Bellum, c’est un album de musique de rock grunge lugubre qui ne manque pas de brutalité. L’exemple parfait d’œuvre qui ne manque pas de cœur, mais pour le reste on s’en reparle.

Je suis un peu perplexe sur la nouvelle offrande de SEETHER. Si tu te prépares à partir en guerre, assure-toi de choisir les bonnes armes qui te conviennent pour revenir victorieux. Pour vous faire votre opinion, le disque est magasin ce vendredi.

Chansons coup de cœur :

  • Dangerous
  • Bruised and Bloodied
  • Beg
  • Can’t Go Wrong
  • Liar
  • Wasteland




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!