Un album de pop country plate

Le groupe country de la Géorgie (Atlanta) Zac Brown Band est de retour avec un sixième album en carrière.

Voici The Owl : 11 pièces à saveur country habituelle de la bande avec un virage pop inattendu sur le plan du son avec de surprenants collaborateurs. On en reparlera plus tard…

Produit par le leader Zac Brown, Andrew DeRoberts, Poo Bear (Sam Smith, Skrillex, Yelawolf) et Ryan Tedder d’Onerepublic (Shawn Mendes, X-Ambassadors, U2). Le Zac Brown band continue de mettre en vedette des mélodies puissantes et des arrangements vocaux énergiques qui font leur réputation.

Cette fois, on tente l’exploration de la pop dans de nouveaux horizons musicaux grâce à des collaborations avec des producteurs et des écrivains au travers de différentes facettes du monde musical, notamment Skrillex, Andrew Watt, Jason « Poo Bear » Boyd, Max Martin, Benny Blanco, Ryan Tedder et plus encore.

Sur des chansons remplies d’espoir qui racontent l’art de se relever quand la vie te fait faux bond, l’amour, la vie de tournée. Le titre est inspiré par le grand-duc d’Amérique, que l’on voit parfaitement la nuit, ce qui en fait un guide fiable, même pendant les périodes sombres.

L’oiseau devient un symbole de détermination et de liberté sur ce sixième album. Là où les choses se gâtent, c’est quand la mixture country perd de son essence naturelle et over produit des clichés pop qui refroidissent l’écoute.

Zac Brown Band manque d’inspiration ? Je ne pense pas ! Mais manque-t-il de jugement ? Sans aucun doute ; pour prendre cette direction fade. La voix riche de Zac est perdue entre mille et un effets sonores, dont l’autotune, qui transforment les chansons en petites bombes radiophoniques qui manquent de profondeur et de personnalité.

Une collection de déjà-vu et beaucoup de malaises lors de l’écoute. Le Zac Brown Band est reconnu pour son alliage de folk, de country, de rock et de pop. Malheureusement, sur ce nouvel album on dirait que la bande a vendu son âme au diable.

C’est ce qu’on appelle vouloir plaire à tout prix, et guest what ? ça fait l’effet contraire pis pas à peu près ! GO Zac Brown Band, on efface et on recommence vite ! The Owl, c’est un album de pop country plate qui rend inconfortable. L’oiseau vole très très très très bas ! C’est médiocre…





Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!