Un album de rock qui est “borderline”

Alors que la tournée  avec Of Mice & Mens est tombée à l’eau à cause du leader-chanteur Austin Carlile qui est tombé malade, Shadix et ses comparses entrent en studio pour enregistrer 5 ou 6 chansons et rapidement les sessions en juin et juillet feront naître ce qui deviendra leur dixième album en carrière.

Voici Who Do You Trust? : 12 pièces nageant dans un hard rock typique du groupe nappées de guitares rythmiques lourdes et accrocheuses et produites par Nicholas Furlong (Avicii, Walk The Moon, All Time Low), Colin Cunningham et Jason Evigan.

Sur ce dixième effort, Papa Roach expérimente les nuances de l’électro et de la pop mélodique sans renier le côté mordant habituel. Jacoby Shaddix s’amuse témérairement avec sa voix dans quelques effets « autotune » qui rend l’écoute parfois pénible.

Le groupe est moins crédible et se répète  dans sa plume, autrefois percutante et sans pudeur. Papa Roach rajeunit sa musique pour une raison obscure que j’ignore. Et je ne déteste pas, mais le poil me ne lève pas non plus.

Après plusieurs écoutes, je tente de comprendre le manque d’inspiration qui s’entend. Il y a quelques bons coups comme toujours. Le groupe se prend parfois  pour un cocktail fade entre Imagine Dragons et Walk The Moon.

Quoi qu’il en soit, Who Do You Trust ? est un album de rock qui est borderline d’être ordinaire, et même futile.

Chansons coup de cœur :

  • Not the Only One
  • Who Do You Trust?
  • Feel Like Home
  • Renegade Music




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!