Un album rock musclé

Trois ans après le retour du chanteur Danny Worsnop sur l’album homonyme en 2017, ASKING ALEXANDRIA lance son sixième album studio qui promet de plonger dans des sonorités plus hard rock.

Voici Like A House On Fire : 15 pièces faites d’un hard rock ravageur et accrocheur. Avec cet album produit de nouveau par Matt Good (From First To Last), ASKING ALEXANDRIA offre des chansons au texte lourd et provocateur qui traitent du monde, de l’amour venimeux et de la colère, ce qui rappelle l’époque Reckless and Relentless en 2011.

Cependant, ASKING ALEXANDRIA continue de faire mûrir sa musique dans un rock typique structuré pour les grandes scènes de ce monde. Nous sommes très loin du passé metalcore de la bande, soyez avertis! Worsnop fait retentir sa voix avec une profondeur acquise depuis quelques années et ça s’entend.

ASKING ALEXANDRIA ne manque pas de piquant dans son virage, cependant une panoplie de ballades insupportables vient ralentir le plaisir entre les riffs chargés d’électricité rock qu’il nous bombarde tout le long de ce disque.

Like A House On Fire, c’est un album rock musclé qui marque le début d’une nouvelle ère de maturité. On peut dire que la transition est une belle réussite ; c’est rafraîchissant et bien nécessaire si la bande veut continuer l’aventure ASKING ALEXANDRIA.

Chansons coup de cœur :

  • The Violence
  • They Don’t Want What We Want (And They Don’t Care)
  • Down to Hell
  • House on Fire
  • Lorazepam

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!