Un océan de clichés assumés

Je n’étais ni un fan ni un adepte de cette série iconique de 11 saisons, dont David Hasselhoff et Pamela Anderson ont été les vedettes de 1989 à 2001. Personnellement, je n’avais aucune, mais vraiment aucune attente envers le film. Armé d’une grosse poutine chaude et d’une bouteille d’eau (il faut bien rester un peu santé), je ne me doutais vraiment pas du fun que j’allais avoir.. (ce n’est pas sarcastique).

Le film reprend en partie les mêmes bases que la série originale, soit une équipe de sauveteurs menée par l’héroïque sauveteur Mitch Buchannon, joué par le ridiculement musclé Dwayne « The Rock » Johnson. Cette fois-ci, Buchannon est « aux prises avec une nouvelle et impertinente recrue (Zac Efron) » et doit, en plus de sauver d’innombrables vies humaines (c’est vraiment une plage dangereuse…), tenter de démanteler un dangereux réseau criminel qui menace leur merveilleuse plage.

Pour ce qui est des membres féminins de l’équipe, ils ont rien à envier au duo (messieurs vous comprendrez). La sublime blonde, Kelly Rohrbach qui reprend le rôle de C.J Parker, originellement joué par Pamela Anderson ainsi que la belle Alexandra Daddario qui incarne la nouvelle recrue féminine de Baywatch et plusieurs autres aussi belles les unes que les autres.

Adapté au goût du jour

Selon moi, les créateurs du film ont tenté d’adapter le film aux goûts et aux ­réalités de 2017, en restant quand même fidèle au ton des années 90. Alerte à Malibu est un mélange entre comédie et action qui étale ses clichés les uns après les autres sans retenue ni honte. On sent toutefois qu’ils sont assumés et évidents par exprès, ce qui n’est pas mauvais en soi. Le réalisateur Seth Gordon semble, pour ma part, avoir faire du bon travail en revampant le concept du soap opera en y ajoutant les thématiques du jour (famille, rédemption, différence etc..).

Pas question de renoncer aux recettes miracles qui ont quand même duré plus de 11 ans, pour le passage sur grand écran. Même si je n’étais pas un fan de la série, je savais que le film devait avoir les éléments qui en ont fait une série culte : de jolies filles en maillots de bain, de l’action et du rire.

J’ai été agréablement surpris par le duo Johnson/Efron. Ensemble, il se complète. Par exemple, chaque fois que Mitch voit Matt, il le surnomme par le nom d’un boys band des années 90. La blague demeure tout au long et est quand même drôle. En somme, je dois avouer que j’ai bien ri, je ne dis pas que le film passera à l’histoire, mais pour ceux et celles qui veulent rire et avoir du bon divertissement, bien allez le voir. Et pour les autres qui m’éprisent le genre, Netflix & Chill !

P.S. : Ne vous inquiétez par pour Pamela Anderson et ­David Hasselhoff, Seth Gordon leur a gardé une ­place dans son film en guise de clin d’œil et d’hommage.

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!