Brasser la cage !

Près d’une décennie sans signe de vie pour un groupe, ça aurait pu signifier le dead end pour The Offspring. Donc si on va dans cet angle après une si longue période, le comeback sonne pour une raison d’argent ou le besoin de gloire insensée de dorer leurs vestons de la nostalgie.

Mais c’est tout le contraire; il s’en passe des choses pour ralentir The Offspring comme le leader Dexter Holland qui termine son doctorat en molécule biologique, départ du bassiste Greg K remplacé par Todd Morse et des problèmes juridiques et la recherche d’un nouveau label après leur séparation avec Columbia Records.

Croyez-le ou non, ils ont voulu prendre le temps d’écrire de meilleures chansons. Une pause de huit ans s’est imposée depuis leur dernier album Days Go By et les revoici avec un dixième album prêt à ouvrir les feux!

Voici Let The Bad Times Roll, 12 pièces dans un punk rock qui montre les dents; ça sonne hargneux. Avec ce disque produit de nouveau par Bob Rock (Metallica, Motley Crue,Simple Plan Our Lady Peace,The Tea Party), The Offspring offre un retour aux chansons colériques socio-politiques engagées, la pédale au plancher avec son côté effronté.

Une histoire de malheur sans sexe, des observations sans censure sur le monde qui brûle et la politique engloutit tout, la vie de famille. Une plume sombre et alimentée par l’angoisse qui semble ne pas perdre de son nerf de guerre. Même le duo dynamique composé du chanteur Dexter Holland et du guitariste Noodles prend plaisir à faire rugir sa musique.

Des guitares punk salaces qui ravagent tout et la voix édifiante du leader qui ne perd pas de sa vélocité sans oublier des lignes de bases étourdissantes de Todd Morse et des rythmes de batterie tout droit sortis de l’enfer de Pete Parada.

Tout y est pour mettre le feu au poudre! Un dixième album qui rappelle un croisement entre Ixnay On The Hombre (1997), Americana (1998) et Rise and Fall, Rage and Grace (2008) dans l’énergie et les sonorités. Malgré quelques chansons maladroites selon moi, je dois dire que l’écoute n’est pas du tout ce que je m’attendais, dans le sens positif.

The Offspring revient au bon timing pour nous brasser la cage sans être obligé de se réinventer. La bande continue simplement de suivre le chemin. Et vous savez quoi ?  C’est parfait comme ça. Le meilleur depuis Rise and Fall, Rage and Grace selon moi.

Let The Bad Times Roll, c’est du punk rock post-apocalypse qui retrouve son appétit pour les décibels revendicateurs.

Chanson favorites :

  • Behind Your Walls
  • Army Of OneThis Is Not Utopia
  • Coming For You
  • The Opioid Diarie
  • Breaking These Bone
  • Let The Bad Times Roll




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!