Du bruit pour rien dire

Depuis 15 ans et cinq albums, Alter Bridge a su maîtriser l’art d’injecter une dose d’adrénaline dans un hard rock pugnace. Trois ans après le fade The Last Heros, voici venu le temps de nous présenter un sixième album qui porte à croire qu’on n’a rien changé.

Voici Walk The Sky :14 pièces dans un hard rock ravageur qui résonne dans des tonnes de décibels produites de nouveau par Michael Baskette (Chevelle, Trivium, Slash). Le groupe d’Orlando en Floride ne change pas la recette, mais modifie le code génétique de son hard rock hyperpuissant avec quelques passages d’électronique subtils qui sont réussis.

Walk The Sky porte toutes les caractéristiques pour faire de cet album un autre classique dans leur discographie : un Myle Kennedy doté d’une voix à la force herculéenne et massive, des solos tonitruants et délirants du guitariste Mark Tremonti qui nous en mettent plein la gueule, un Brian Marshall qui met sa basse au service d’une musique ponctuée d’énergie et de rage et des rythmes de batterie endiablés couler dans l’intensité de Scottt Phillips.

Bref, la magie est au rendez-vous pour que l’opération séduction soit à son comble. Pourtant, je trouve moyen de trouver que leur rock est redondant et sans rebondissement. Peut-être qu’Alter Bridge est groupe qui a atteint son niveau d’incompétence tout simplement. Peut-être suis-je over tanné de la formule clichée du rock d’aréna qui perd le sens du suspense d’album en album. Les fans ne seront pas déçus et les autres comme moi iront écouter d’autre chose avec plus de profondeur. Du bruit pour rien dire… ça ne m’a pas fait marcher dans le ciel.

Chansons coup de cœur :

  • Dying Light
  • Tate the Crown
  • Wouldn’t You Rather
Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!