Coup de cœur

Court, mais brillant et optimiste !

En 1995, alors que Dave Grohl était encore secoué et attristé par la mort de Kurt Cobain, le deuil de son frère d’armes dans le groupe Nirvana, Foo Fighters (qui était un projet solo à la base) prend son envol discret avec son premier album.

Mais c’est surtout avec son second album The Colour and the Shape en 1997, qui définit le son et l’attitude de son rock alternatif mordant appuyés par des riffs heavy dissonants, que l’aventure prend de l’ampleur. Grohl recrute des membres; Foo Fighters devient un super groupe à part entière. C’est cette machine de guerre qu’on connaît qui défie les palmarès depuis 25 ans à travers 9 albums.

Trois ans après Concrete and Gold, Foo Fighters nous présente aujourd’hui son 10e album studio qui promet un coup de fouet dans l’exploration de son rock à la composition typiquement solide. Voici Medicine At Midnight, 9 pièces dans un mélange puissant fait de rock alternatif, de pop, de r&b, de funk et de blues. Avec ce disque produit de nouveau par le groupe et Greg Kurstin (P!nk, Sia, Beck, Kelly Clarkson, Ellie Goulding, The Shins, Tegan and Sara et Adele), Foo Fighters offre des chansons qui racontent l’hypocrisie crasseuse de la politique, la peur constante que le ciel nous tombe sur la tête, constat qu’il a eu lors d’une discussion avec sa fille Harper, l’amour toxique et dévastateur et ce besoin de vivre à toute allure sa vie sans oublier un hommage à son ami Lemmy de Motörhead.

Sur des arrangements rock bruyants et intrépides qui sonnent comme une tonne de briques entre les Kiss, Motörhead, David Bowie, Paul McCartney et Pink Floyd, avec un élément des plus surprenants : des chœurs gospel qui hurlent des « nanana » pour mettre du kick r & b et soul dans les rythmes déchaînés et dansants qui rappellent l’essence des albums Wasted Light (2011), One By One (2002) et Concrete And Gold (2017).

La voix bestiale de Grohl est ahurissante et spectaculaire. Foo Fighters continue faire rugir ses instruments avec un malin plaisir qu’on ressent dans chacune des pièces de ce 10e album résolument le plus court, mais également le plus brillant, optimiste sans perdre le côté flamboyant de sa discographie. Medecine At Midnight, c’est un album qui mord les tympans dans lequel les Foo Fighters réinventent la formule de son rock revigorant. Un gros party de décibels. L’album le plus avant-gardiste du groupe selon moi.

Chansons coup de cœur:

  • Cloudspotter
  • Wainting On A War
  • Medecine At Midnight
  • No Son Of Mine
  • Holding Poison
  • Making A Fire
  • Shame, Shame




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!