De la lumière dans une œuvre obscure !

Après trois albums solos du leader Jeff Tweedy et un de mémoire assez intense, voici le retour du band de Chicago avec un premier album de Wilco depuis Schmilco en 2016.

Voici Ode To Joy : 11 pièces dans un folk rock soft plus grand que nature aux arrangements simplistes et astucieux
Produit et réalisé par Jeff Tweedy et Tom Schick,
Wilco revient avec des mélodies réconfortantes aux sonorités qui misent sur l’acoustique des instruments subtils et mélancoliques.

Les chansons nous plongent dans les incertitudes de Tweedy et son cœur, teintées de colère, de désillusion et de désespoir qui semblent être au cœur des sujets gris et ternes de ce onzième album.

Dès les premières minutes, nous sommes envahis par un mélange inattendu d’apaisement et de sentiment de tourmente. La voix tordue de Jeff Tweedy, notre grand poète américain, livre des moments riches et exaltants dans l’interprétation. Sans aucun doute, l’album le plus organique et le plus accompli de Wilco depuis A Ghost Is Born (2004) et Foxtrot Yankee Hotel (2001).

Ode To Joy est exquis ; c’est la preuve irréfutable que l’on peut trouver de la lumière dans une œuvre obscure. Il suffit de creuser pour en ressortir émerveillé et conquis. Du beau Wilco à la hauteur du portait du groupe depuis 25 ans.

Chansons coup de cœur :

  • Bright Leaves
  • Before Us
  • One and a Half Stars
  • Quiet Amplifier
  • Everyone Hides
  • White Wooden Cross
  • Love Is Everywhere (Beware)

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!