De la musique qui sème le chaos avec une sensualité noire !

Voici Roman-savon : 11 pièces dans un melting-pot entre indie, folk, rock qui pigent ses influences un peu partout.

Cousin lointain de la fesse gauche de Timber timbre, de Bowie, de Cohen, de Nick Cave avec une collaboration florissante entre Bérubé et Antoine Corriveau qui réalise l’opus avec brio.

On rentre dans un univers dark et cynique sur des textes bien affilés qui traitent de l’amour et du désir sous toutes ces petites coutures avec autodérision et poésie qui bouscule la nature de cœur

Une collection de musique à ciel couvert et exploratrice qui s’épanouit dans nos oreilles, une communion riche et entre la voix chaude et mélancolique et les synthétiseurs, les cordes sublimes de Mélanie Venditti, les cuivres et la guitare.

On y entend la magie de Stéphane Bergeron (Karkwa, Matt Holubowski) à la batterie, de Cédric Martel (Hubert Lenoir, Tire le coyote) à la basse, de Martin Lizotte au piano, de Simon Piché-Castonguay sur le wurlitzer, et de Jérôme Dupuis-Cloutier (Bernard Adamus) à la trompette.

Roman-savon, c’est de la musique qui sème le chaos avec une sensualité noire et qui résonne jusqu’au fond des os. Obscur exquis et sexy.

Chansons coup de cœur :

  • Les fleurs du tapis
  • Bestiaire
  • La corde sensible
  • L’âge d’or
  • La soudure
  • Ulrica
  • Elle et moi

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!