De la pop bien accomplie et accrocheuse

Après un EP Les heures maladives, le duo Vice E. Roi, composé de Jayana Auger et Guillaume Lessard, nous offre un premier album complet.

Voici L’enfer chez les autres : 9 pièces dans une pop-folk scintillante et sensible réalisée par Gabriel Desjardins au studio Beauty Parlor à Alma. Le duo nous arrive avec des chansons à la mélodie légère sur des textes sombres qui racontent le cancer, la violence, l’amour, des histoires d’une réalité frappante et émouvante.

Dans des arrangements faits de violon, de violon alto, de violoncelle, de percussion, de guitares électriques, de basse, de moog et de synthétiseur. L’univers du duo est fait de berceuses planantes qui nous font l’effet d’une caresse dans le visage. Mais si on s’attarde aux paroles, la caresse devient une gifle lucide sur la vie et les multiples épreuves.

Là où les choses me refroidissent, ce sont les harmonies du duo qui ne viennent pas toujours me rejoindre. Je dois admettre, tout de même, que Vice e. Roi fait de la pop d’une main de fer dans un gant de velours. Disons, l’effet musique mélodieuse » et chaleureuse versus plume chagrineuse est assez déstabilisant.

L’enfer chez les autres, c’est de la pop bien accomplie et accrocheuse qui continue le chemin parcouru depuis le premier jour. Sensible et naturel.

Chansons coup de cœur :

  • La myopie du cœur
  • Qui aurait cru que des mains ça casse des enfances
  • Mille visages
  • Elie
  • Chimie aux urgences
  • Mon poids, mon prix, ma langue

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!