De la pop brillante et colorée !

The Goo Goo Dolls a été l’un des groupes chéris du rock alternatif les plus couronnés de succès des vingt dernières années. Les membres sont devenus de grosses vedettes en 1995 avec leur succès radiophonique Name, puis le groupe a pris une trajectoire fulgurante avec le mégasingle Iris en 1998, tiré de son album multiplatine, Dizzy Up The Girl.

D’ailleurs, la formation a fêté le vingtième anniversaire de cet album en tournée l’année dernière. Aujourd’hui, les Goo Goo Dolls sont de retour avec leur douzième album studio. Voici Miracle Pill : 11 pièces qui s’orientent vers un son plus pop rock, moins alternatif. Produit par John Reznik et Robby Takac, Miracle Pill est la quatrième parution consécutive au cours de laquelle le groupe a sorti un album tous les trois ans.

Les Goo Goo Dolls restent en constante évolution qui ne fait pas toujours l’unanimité (j’en fais partie soyons franc). Rzeznik propose des chansons pop qui évitent la carte du monde qui sombre dans une dépression moderne et de mauvaises nouvelles à chaque coin de rue.

On opte plutôt pour une direction plus humaine et optimiste. On s’éloigne du son rock alternatif du passé pour développer un son lumineux et accessible sur des textes qui racontent les hauts et les bas de la vie ; déchirer les rideaux de la pièce sombre de son esprit, pour laisser la lumière entrer pour un nouveau départ, les regrets du succès trop lourd parfois.

The Goo Goo Dolls choisit une approche pop, cela ne diminue en rien la force des chansons, mais il reste dans mes goûts. Il manque un petit quelque chose pour rendre leur musique mordante. Peut-être que l’époque des chansons rock d’aréna est morte et enterrée. Quoi qu’il en soit, la pilule est dure à avaler… malgré quelques excellentes trouvailles. Je me dois de confesser que, mon Dieu, que je n’aime pas les chansons interprétées par Robby Takac.

Elles brisent le cycle de l’écoute plutôt agréable. Déjà plus percutantes que Boxes en 2016 qui m’avait refroidi rapidement. Le petit hic : pourquoi John Rzeznik use too much de l’autotune ? Ça ne rend pas justice à la qualité des mélodies du groupe. Miracle Pill, c’est de la pop brillante et colorée qui suit parfois un peu trop le courant. Mais Rzeznik et sa bande restent dans leur zone lumineuse et accrocheuse.

Chansons coup de cœur :

  • Indestructible
  • Miracle Pill
  • Light
  • Lost
  • Autumn Leaves
  • Think It Over




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!