De la pop revendicatrice qui baigne dans un style hip-hop californien

Quatre ans après son incroyable Chaleur humaine, premier album acclamé mondialement, c’est le temps de nous offrir le tant attendu deuxième disque.

Voici Chris : 23 pièces en anglais et français produites par elle-même, orientées vers une pop des styles années 80, résolument très intense, mélancolique et colérique.

L’artiste dans la trentaine semble manquer de cohérence dans ses textes, particulièrement plus assumés et directs. Héloïse Letissier se métamorphose, sous nos yeux et nos oreilles, en Chris une femme plus hardie, plus forte et plus musclée, ce qui est merveilleux.

Malheureusement, le suspense du second album s’étiole tout au long de l’écoute. Je reste sur mon appétit sur certains morceaux du second opus, qui manque un petit je-ne-sais-quoi… pour toucher ma corde sensible. Attention, je n’ai pas proclamé que l’album est un échec, bien au-delà de tout ça.

Chris, c’est de la pop revendicatrice qui baigne dans un style hip-hop californien. Il y a quelques bonnes chansons raffinées, modernes et sulfureuses, mais l’écoute est sans surprise pour ma part. Reste que sur la scène, c’est elle la reine. En concert le 6 novembre à la Place Bell de Laval.

Chanson coup de cœur :

  • Doesn’t Matter (voleur de soleil) / Doesn’t Matter
  • La marcheuse / The Walker
  • Les yeux mouillés
  • L’étranger (voleur d’eau) / The Stranger
  • 5 dollars




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!