Des animaux fantastiques mais pas magiques

L’univers cinématographique d’Harry Potter, l’une des franchises les plus lucratives dans l’histoire du septième art, s’agrandit dès aujourd’hui avec un nouveau chapitre se déroulant bien avant la naissance du célèbre sorcier adulé partout sur la planète. Le premier volet de la série Les animaux fantastiques, qui risque de faire résonner les tiroirs-caisses à profusion, satisfera les admirateurs les plus fervents même s’il ne s’avère pas aussi mémorable que ses prédécesseurs.

De mystérieuses fumées noires survolent New York et détruisent tout sur leur passage. La communauté des sorciers soupçonne qu’il s’agit de l’œuvre du diabolique Gellert Grindelwald (Johnny Depp), mais elle doit enquêter en toute discrétion car les non-mages (Moldus) entretiennent une haine viscérale envers eux.

Au même moment, le Britannique Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) débarque en ville avec comme seul bagage une mallette brune dans laquelle sont enfermés des animaux aux propriétés surnaturelles. Évidemment, certains d’entre eux parviennent à s’enfuir, ce qui fait tôt d’alarmer la détective et magicienne Tina (Katherine Waterston). Une simple arrestation pour possession illégale de bêtes fantastiques se transforme alors en une véritable course à la montre au cours de laquelle Tina, sa sœur (Alison Sudol), Norbert et un innocent moldu (Dan Fogler) devront s’unir pour contrer les plans de Grindelwald.

Le guide Les animaux fantastiques que J.K Rowling a publié en 2001 ne comporte pas une trame narrative. Il consiste plutôt, dans l’univers potterien, en un ouvrage que le personnage de Norbert Dragonneau a sorti en 1927. Pour adapter ce livre en une œuvre mouvante de fiction, la célèbre auteure n’a pas eu le choix de construire une histoire autour des animaux et inventer des protagonistes.

C’est peut-être pour cette raison que le scénario manque d’éclat. Prévisibles, les intrigues traînent en longueur, spécialement lors de la première heure du film. Certains éléments sont mis en plan mais n’aboutissent jamais.





Comparativement aux films mettant en scène Harry Potter, Les animaux fantastiques peine à faire tenir le spectateur en haleine et au bout de son siège. Le long-métrage ne se termine pas par un événement enlevant qui donne excessivement hâte à la suite. Bref, en dehors des sorts, la magie n’est pas véritablement au rendez-vous. Puisque Warner Bros a indiqué il y a quelques semaines que pas moins de cinq productions sont prévues, il faudrait impérativement corriger ce point.

Ceci dit, l’humour pince sans rire si unique à Rowling ponctue habilement l’œuvre de plus 133 minutes. Les effets spéciaux et l’esthétique séduisent. Même si leur pertinence dans la trame narrative demeure nébuleuse, les animaux et leurs expressions faciales suscitent régulièrement des “ooooh” et des “aaaah”. Réalisateur des quatre derniers films d’Harry Potter, David Yates exécute un travail plus qu’admirable qui ne dépaysera aucunement les fans de la première heure.

Si le public connaît déjà le mignon visage du charmant Eddie Redmayne grâce à son interprétation de Stephen Hawking dans The theory of everything qui lui a valu un Oscar, il découvrira avec plaisir en les autres têtes d’affiche d’incroyables nouveaux talents. Tous les acteurs s’en tirent à très bon compte, notamment le fort sympathique Dan Folger dans le rôle du moldu Jacob Kowalski. Campant Tina, la ténébreuse Katherine Waterston offre une performance absolument magnétique. Et, finalement, mention spéciale à Redmayne qui interagit d’une manière hautement crédible avec des animaux dont la véritable apparence consiste en un écran vert!

Même s’il ne possède pas ce petit je-ne-sais-quoi magique qui a propulsé les Harry Potter au rang d’œuvres cultes, Les animaux fantastiques reste un divertissement magnifique bien réalise et interprété.

Titre : Fantastic Beasts and Where to Find Them (V.F.: Les animaux fantastiques) | Réalisateur : David Yates | Mettant en vedette : Eddie Redmayne, Katherine Waterston et Ezra Miller | Durée : 2 h 13.

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!