Un disque de pop country qui ne manque pas d’audace, mais…

La sensation country de l’heure Thomas Rhett, qui a enregistré un nombre impressionnant de hits singles n° 1 dans les palmarès tirés de ses trois albums précédents, est de retour avec un quatrième album qui risque de surprendre plus d’un.

Voici Center Point Road : 16 pièces qui flirtent avec la country music et la pop radio et produites par le chanteur lui-même avec Dann Huff, Jesse Frasure (Dallas Smith, Luke Bryan) et Julian Bunetta.

Rhett déverse dans la nostalgie de son patelin (rue d’Hendersonville, dans le Tennessee, où il a grandi), ses premières amours, les hauts et les bas de l’amour de sa femme, la paternité, c’est une plume empreinte d’authenticité des souvenirs qui ont forgé le cœur de l’homme.

Sur ce quatrième effort, Rhett continue entre ces paroles introspectives de redéfinir sa musique country, passant de la pop-funk, le jazz, du gospel et soul en plus des collaborations avec Little Big Town, Kelsea Ballerini et Jon Pardi. On peut dire que Thomas Rhett ne tourne pas en rond dans ses idées.

Cependant, on a parfois l’impression d’entendre des chansons tièdes de Bruno Mars, Onerepublic et Shawn Mendez. Je préfère Thomas Rhett quand il nous blow sa voix avec toute l’essence de son country mélodieux que sa pop trop linéaire.

Center Point Road, c’est un disque de pop country qui ne manque pas d’audace dans sa nostalgie, malgré ces passages pop maladroits qui me refroidissent de temps en temps ; mais dans son ensemble, c’est sympa.

Chansons coup de cœur :

  • Up
  • Look What God Gave Her
  • Center Point Road (en duo avec Kelsea Ballerini)
  • The Old Truck
  • Remember The Young
  • Dream You Never Had
  • Blessed

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!