Coup de cœur

Du rock dynamique !

Avouez que depuis la parution des 2 singles, Danse of the Clairvoyants et Super-Blood Wolfmoon, on se pose tous la même question : le groupe de Seattle s’en va où avec le nouvel album très attendu auprès de ses fans dans le monde ?

Pour ma part, je crois que la dernière décennie de Pearl Jam était parsemée d’albums divertissants. Malheureusement, elle n’a pas su laisser des traces dans l’historique du groupe pour ma part. Rien n’égale les 5 premiers albums. Depuis le correct Lightning Bolt en 2013, qui est rapidement tombé dans le vide et le désastreux single en 2018, Can’t Deny Me, qui est tombé en plein dans la campagne #metoo, la bande n’a rien offert depuis.

Pearl Jam est de retour et reprend les armes en offrant un premier album en 7 ans et disons que les attentes sont élevées. Voici Gigaton : 12 pièces dans un cocktail de rock classique et d’alternatif vif qui rappellent les albums No Code (1996) et Yield (1998), Vitalogy (1994) et Backspacer (2009). Des disques qui ont été extrêmement sous-estimés et qui sont faits d’une musique rock expérimentale et progressive similaire à la direction dans ce onzième effort. Cette fois-ci, l’heure est aux changements, car le groupe décidé de travailler avec un producteur de Seattle, Josh Evans (Thunderpussy, Soundgarden, Gary Clark Jr).

Vedder et ses comparses prennent une pause avec Brendan O’brien, qui a travaillé sur six des dix albums. On retrouve un Pearl Jam dans un rock aux arrangements costauds, style années 70, avec un côté progressif sur des guitares féroces et des percussions, une base grunge et une voix de baryton la plus puissante des années 90 avec celle de Chris Cornell. Bien sûr, Eddie Vedder continue d’offrir des chansons au texte vicieux et droit au but, passant de l’art de résister aux défis de la vie, l’enjeu de l’environnement, la mort, et bien sûr quelques flèches sur la politique, nid de vipères fait de mensonges sanguinaires.

Il y a fort longtemps que je n’avais pas senti le groupe aussi engagé, excité et prêt à briser les murs à coup de rock massif. Il y a quelques pièces un peu trop down qui manquent parfois d’éclat vers la fin de l’écoute de l’album. Malgré ça, c’est un match parfait pour le retour de Pearl Jam. Gigaton, c’est un album de rock dynamique qui remet les choses en perspective. Oui l’attente en valait la peine. C’est le meilleur album depuis bout.

Chansons coup de cœur :

  • Take the long way
  • Never destination
  • Quick escape
  • Who ever said
  • Retrograde
  • Superblood Wolfmoon




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!