GHOST – Imperia

Deux ans avant que le COVID-19 mène le monde au chaos et le satané confinement ; sur son quatrième album de GHOST Prequelle (2018), on racontait la venue de la peste noire en Europe du 14e siècle.

Disons-le, une prémonition très inquiétante, le groupe suédois offre un cinquième album, qui cette fois-ci, se situe des centaines d’années après cette rage assassine
dans un empire à reconstruire.

Une autre prédiction de la part de GHOST ? D’ailleurs, le nouvel album était censé sortir peu de temps après l’élection présidentielle américaine de 2020, mais dû à la pandémie la sortie a été retardée. Elle coïncide de tout même avec la crise Russie Ukraine qui fait éclater une guerre qui glace le sang.

Voici Impera, 12 pièces dans un hard métal sépulcral et macabre avec du rock prog des années 80 entre les Black Sabbath, Queensryche et Rats. Produit par Klas Åhlund (Katy Perry,Madonna,Mika) le génie derrière l’album Meliora de GHOST (2015) et mixé par Andy Wallace (Foo Fighters, Bruce Springsteen, Sepultura, Nirvana, Rage Against the Machine, Guns N’ Roses, Linkin Park, Paul McCartney) accompagné de ses Ghouls anonymes et des invités comme le batteur Hux Nettermalm, le pianiste Martin Hederos et le guitariste d’Opeth Fredrik Åkesson.

Tobia Forge offre des chansons sur les jours sombres et un châtiment éminent d’un empereur au sommet de sa puissance. Entre les prophéties et les croyances en flammes. Le paradis se perd entre les plus offrants et les âmes brisées, l’égocentrisme, le mensonge et la corruption règnent sur la Justice divine. Sans oublier la guerre qui met en cendre l’espoir d’un monde. Une histoire qui fait les parallèles entre le monde d’hier et celui d’aujourd’hui

Ça sonne un peu comme une après pandémie un peu non ? Quoi qu’il en soit, la plume sinistre creuse dans nos subconscients et laisse un goût amer déjà vu déconcertant. La signature demeure la même sur ce cinquième album de GHOST : on retrouve les guitares métal flamboyantes, des harmonies de cathédrale et des synthés des années 80.

Impera c’est un album de gros hard métal théâtral, impérieux et musclé. GHOST continue de jouer entre la modernité et la nostalgie entre les interludes instrumentaux cinématographiques époustouflants.

Chansons favorites : 

  • Spillways
  • Kaisarion
  • Call Me Little Sunshine
  • Respite On The Spitalfields
  • Watcher In The Sky
  • Hunter’s Moon




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!