Gigi l’Amoroso venait-il d’avoir 18 ans ?

Dalida, de son vrai nom Iolanda Gigliotti, cette chanteuse égyptienne d’origine italienne, savait conquérir les cœurs avec sa voix chaude, envoûtante et sensuelle.

Le film Dalida, drame biographique écrit et réalisé par Lisa Azuelos, rend hommage à cette grande dame de la chanson. Celle-ci nous permet d’entrer dans la vie intime et mondaine de cette artiste reconnue mondialement.

La réalisatrice, en plus de nous démontrer son succès planétaire, nous permet de saisir son désir le plus cher, celui d’être aimé par tous. Comme Dalida le dit elle-même dans le film : « Ce n’est pas l’être-vers-la mort qui prime mais bien l’être-vers-l‘amour« .

Elle connaît plusieurs ruptures amoureuses, souffre d’intimidation dans sa jeunesse, perd son père et le retrouve changé mentalement et physiquement, après un camp de concentration. Tous ces obstacles en font une femme à la fois forte sur scène et tellement fragile dans sa vie personnelle.

Par contre, elle sait se reconstruire après chaque défaite. Tout au long du film, pour plusieurs moments différents de sa vie, des chansons y sont associées tel que, pour un amant qui l’a quitté, nous la retrouvons sur scène durant un spectacle chantant J’attendrai.

Sveva Alviti, un mannequin d’origine italienne, réussit très bien à s’insérer dans la peau de la vedette. On y croit, on embarque. D’ailleurs elle a dû apprendre le français, à danser ainsi qu’à chanter. Mais comme elle le fait remarquer, c’est Dalida qui chante dans le film, ses cours de chant lui permettaient en fait de ressentir les émotions de la chanson.

Ce film aborde la vie de Dalida dans ses moments les plus intenses. Et, elle en a eu plusieurs, joies et peines confondues. Elle aime le public, on la sent près de lui. Elle écrit d’ailleurs ce petit mot d’adieu à celui-ci : « La vie m’est insupportable. Pardonnez-moi« . Quelques scènes s’étirent un peu mais dans l’ensemble, c’est un film à voir et à écouter. À voir pour une rencontre avec Dalida et à écouter pour sa voix magnifique et ses chansons les plus connues. Ce film est en salle dès le 28 avril.

Pour en revenir à ma question du début : Eh bien non, Gigi l’Amoroso n’avait pas dix-huit ans, ce sont simplement deux chansons ayant trait à des amants différents dans sa vie. Bonne représentation !

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!