Du Hozier qui ne change pas la recette !

Le 7 septembre dernier Hozier nous a offert un EP Nina Cried Power et une tournée histoire de nous donner un avant-goût du prochain album.

L’auteur-compositeur-interprète irlandais Andrew Hozier-Byrne est de retour cinq ans après le succès monstre de son premier album et son incontournable Take Me To Church qui a fait le tour du globe avec son émouvant message.

Voici Wasteland Baby ! : 14 pièces dans un néo soul aux effluves de pop teintée de blues très à vif coproduites par l’artiste de 28 ans ainsi que Markus Dravs (Arcade Fire, Coldplay, Björk, Mumford & Sons, Kings of Leon) et Rob Kirwan (PJ Harvey, Locale Native, U2, Depeche Mode).

Hozier continue de nous soulever avec sa voix claire et puissante qui défie la gravité dans ses chansons sincères aux arrangements entre le gospel, le r & b, le folk et le soul. Sur ce second album, on continue d’approfondir les textes sur les amours désuets préapocalypses et vague à l’âme.

Parfois, il y a quelques tournures de mots un peu réchauffées, mais dans l’ensemble les chansons sont intrigantes. Tout comme un bon vin, il s’améliore avec l’âge ; Hozier continue de faire du bruit et à chanter avec toute la fureur de son âme.

Wasteland Baby, c’est du Hozier qui ne change pas la recette ; on reconnaît la pop accrocheuse sombre et outrageuse qui nous fait aimer sa musique.

Chansons coup de cœur :

  • Nina Cried Power
  • Almost (Sweet Music)
  • Movement
  • No Plan
  • To Noise Making (Singh)
  • As It Was
  • Be
  • Diner & Diatribes
  • Would That I
  • Sunlight




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!