Mal habile et parfois inégal, mais pertinent et groovy

Après un succès de feu avec son premier album Choas And The Calm, l’artiste de 27 ans d’origine anglaise reprend du service.

Voici Electric Light : 14 pièces dans un son moins rock et plus près de la pop, avec quelques teintes surprenantes. Produit par lui-même, John Greene et Paul Epworth (Rihanna, U2, Coldplay), ce second opus permet à l’artiste d’expérimenter un peu dans les arrangements divers entre la pop électro et le folk rock, soul gospel.

James Bay « autotune » même quelquefois ses mélodies, ce qui laisse parfois un froid dans le dos. Ça manque de naturel et ça donne un arrière-goût amer dans la bouche. Heureusement, il revient vite aux sources de sa voix sans effet pour notre bon plaisir.

Cependant, James Bay ne perd pas son sens de la mélodie, qui est très efficace dans son style. Les chansons font le chemin dans notre tête. James Bay met toute son âme dans ses textes touchants et magnifiques.

Electric Light est mal habile et parfois inégal, mais il reste pertinent et assez groovy dans son ensemble.

Chanson coup de cœur :

  • I Found You
  • Us
  • Wasted On Each Other
  • Wild Love
  • Wanderlust
  • Just For Tonight




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!