Megadeth – The Sick,The Dying…and The Dead!

En 2023 Megadeth célébrera son 40e anniversaire avec la suite d’une tournée explosive qui promet des moments de décibel exquis. Après le très rigoureux Dystopia (2016) Dave Mustaine et sa bande nous offrent un 16e album après avoir repoussé la parution à plusieurs reprises. L’attente est terminée et selon les dires ça va être tout un carnage.

Voici The Sick,The Dying…and The Dead! 12 pièces dans un son très pesant qui mélange le speed métal, le thrash métal, et le heavy métal sur des guitares complexes & agressives avec le maître à l’œuvre pour notre plaisir.

Produits par Dave Mustaine et Chris Rakestraw. En raison du scandale sexuel, les tracks de basse de David Ellefson ont été supprimées. Pour être remplacé par Steve Di Giorgio du groupe Testament.

Megadeth arrive avec des chansons qui raconte la guerre en pleine gueule dans le 160e bataillon de l’armée américaine, une ex-petite amie, les démons de la toxicomanie, Tchernobyl, le cancer bien évidemment de Mustaine et la peste et ses origines avec un lot d’amertume et de détermination qu’ont ressent dans la voix de Mustaine. On amène l’auditeur dans un un paysage dark post-apocalyptique très loin d’être des contes qu’on raconte pour les enfants.

Entre les arrangements de riff de guitare endiablé et mélodique à la fois il y a le vent qui hurle, une cloche qui carillonne, et des bombes et hurlements de douleur. Tout est à sa place, la voix de Mustaine s’insurge et brise les murs à coup de refrains insidieux et percutants.

Sans oublier le trademark de Mustaine depuis toujours des solos de guitares électriques mythique qui n’essaie pas de jouer dans la finesse dans leur son survolté. Bien qu’il reste seulement qu’un seul membre original c’est-à-dire Dave Mustaine les fans purs et durs de Megadeth apprécieront le juste équilibre qui persiste dans la signature.

Avec encore la mascotte infernale Vic Rattlehead sur la pochette. Le 16e effort se situe entre les albums classiques comme Peace Sells… but Who’s Buying ? (1986), Rust in Peace (1990), Youthanasia (1994) et Dystopia (2016).

Dans mes goûts à moi, c’est très fielleux, mais c’est loin d’être aussi ravageur que les incontournables du groupe de Los Angeles. Mais c’est dans le modern thrash métal excellent. The Sick,The Dying…and The Dead! C’est un album de heavy métal post apocalyptique qui sonne comme un missile dans la trajectoire de l’ennemi.

Bruyant, violent, stupéfiants et sanglant ! Oui c’est un vrai carnage ; on assume et aime ça.

Chanson favorite

  • We’ll Be Back
  • Nightstalker feat ICE-T
  • The Sick,The Dying…and The Dead!
  • Life in Hell
  • Soldier On !
  • Junkie




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!