Muse – Will of The People

Après nous avoir offert sa vision du cyberfutur fantaisiste sur l’album Simulation Theory (2018) qui m’a laissé plus que perplexe, Muse intervient avec un neuvième album sur la fin d’un monde et le début d’une ère : l’avenir droit devant qui s’annonce entre l’incertitude et l’instabilité.

Les Anglais ont décidé d’appuyer sur le bobo et d’en faire sortir quelque chose de déstabilisant et de grandiose à la fois. Voici Will of The People, 10 pièces rock apocalyptiques faites de heavy metal, électro synthpop, de ballades orchestrales ainsi que du glam rock et de la musique industrielle.

Pour cet album, Muse prend le contrôle de son univers et se produit lui-même. Dans un studio entre Londres et Los Angeles, Muse offre des chansons rock orageuses qui racontent un monde de chaos sous un ciel de protestation. Dans un empire où les mieux nantis se gavent de notre savoir et de nos richesses. Une révolution est à l’aube d’exploser pour reprendre notre avenir en main. Au diable les conformités. Le peuple reprend ses droits et sa liberté., la crise climatique, l’anxiété.

Le ton donné est angoissant et sombre. Avec les paroles de Matthew Bellamy qui ne vont pas dans la douceur, mais plutôt dans le sarcasme et la panique et même à la limite d’être conspirationnistes. Bon, depuis le tout début, Bellamy et ses comparses ont toujours eu cette façon d’écrire des chansons qui réveillent l’esprit. Cette fois, c’est une coche au-dessus de ça.

Concernant les arrangements musicaux, on patauge dans le mélange habituel très rock qui nous rappelle cette bête féroce confectionnée avec l’ADN de Rage Against The Machine, de Queen, de Pink Floyd, des Beatles, de Marilyn Manson, de The Prodigy, de Beach Boys, de Daft Punk et même un peu d’Adele pour les ballades piano (vous avez bien lu !).

Le 9e album est un croisement entre Origin Of Symmetry (2001), Black Holes And Revelations (2006), The Resistance (2009) et Drones (2015) sur des riffs de guitares lourds et tranchants comme une lame de rasoir

Une seule grande question réside lors de l’écoute de ce nouvel album :
est-ce à la hauteur de nos attentes ? La réponse est : Muse ne fait jamais de mauvais album selon moi. Mais depuis The 2nd Law (2012), le groupe semble jouer à la roulette russe avec sa créativité.

Tout en restant dans sa zone grise pour ne pas tomber de haut. Avec l’album Will of The People, Muse reprend le pouvoir de son potentiel et rassemble tous les éléments gagnants majeurs de sa signature rock énergique et éclectique. Ce qui en fait un album très excitant et prometteur pour le prochain chapitre. Donc, pour ma part, il surpasse mes attentes et peut-être les vôtres le seront aussi. Ça fesse fort !

Chansons  favorites : 

  • Will of The People
  • Compliance
  • Won’t Stand Down
  • Ghosts (How Can I Move On)
  • Kill or Be Killed
  • Euphoria
  • We Are Fucking
  • Liberation




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!