Une musique nu metal lourde et hardie !

Korn est de retour cet automne avec un nouvel album, le treizième en carrière, trois ans après l’excellent The Serenity of Suffering.

Voici The Nothing : 13 pièces dans un nu metal hargneux qui mord dans l’amertume et la combativité produites de nouveau par Nick Raskulinecz (Foo Fighters, Trivium, Stone Sour, Bush, Mastodon). Rien ne va pour Jonathan Davis, le 18 août 2018 son épouse, Deven, est décédée des suites d’une overdose de drogue accidentelle après avoir lutté contre la maladie mentale et les dépendances pendant plus de dix ans.

L’inspiration de l’écriture du treizième l’album devient particulièrement personnel pour Davis et on le ressent dans chaque chanson hostile qui nous emporte dans un monde sombre et parfois qui semble sans issue. Endroit où les énergies sombres et lumineuses s’agrippent sauvagement à notre âme et brisent notre existence entière. Dans ce vortex néfaste, un seul refuge résiste là où l’équilibre et l’espoir sont une maison pour l’âme noircie par le vide.

La voix furieuse et particulièrement émotive de Jonathan Davis livre bestialement des chansons enragées avec quelques clichés qu’ont fini par oublier lors de l’écoute de cet album obscure avec un message courageux : celui de se relever dans l’adversité. Oui, oui Korn est presque philosophe, mais sans le côté poète. The Nothing ne réinvente pas la roue, mais au moins Korn continue de faire ce qui fait le mieux, soit une musique nu metal lourde et hardie.

Chansons coup de cœur :

  • Gravity Of Discomfort
  • Cold
  • H@rd3r
  • This loss
  • You’ll Never Find Me
  • Idiosyncrasy
  • The Darkness Is Revealing




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!