Ne manque pas de culot, mais il manque déléments, de surprises 

Trois ans après Got Your Six et quelques désintoxications pour Ivan L. Moody, qui a failli perdre son rôle de chanteur au sein du groupe, la formation de Las Vegas Five Fingers Death Punch revient faire du bruit avec un septième album plus vorace que jamais.

Voici And Justice For None : 13 pièces coulées dans hard metal orageux. Selon les dires, sur ce nouvel album — produit par le groupe et Kevin Churko (Papa Roach, Ozzy Osborne, Disturbed) —, on met les bouchées doubles dans un hard metal cru et colérique qui « distorsionne » l’esprit.

And Justice For None, ce sont des pièces robustes et engagées qui posent le crachoir sur l’injustice et le monde cruel. Ivan L. Moody n’a pas perdu de sa hargne et de sa puissance dans sa voix trapue.

Cependant, l’écoute du nouveau disque de Five Fingers Death Punch perd de sa vélocité quand les ballades fades trop clichées arrivent. Quand t’essaies d’aller chercher d’autres clientèles que la tienne, ça sonne « fake » ; c’est mon opinion.

Pour moi, Five Fingers Death Punch c’est du gros hard metal qui frappe comme un uppercut qui fracasse les dents, pas moins. And Justice For None ne manque pas de culot, mais il manque d’éléments, de surprises ; ça tourne en rond à la longue.

Five Fingers Death Punch frôle l’envie de nous endormir.

Chansons coup de cœur :

  • Trouble
  • Fake
  • Sham Pain
  • It Does in Matter
  • I Refuse




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!