Our Lady Peace Spiritual Machines 2

Après le soporifique album Somethingness (2018), les grandes figures marquantes du rock canadien des années 90 Our Lady Peace sont de retour avec un 10e album qui se veut la suite d’une œuvre très symbolique et éloquente dans l’évolution du groupe. J’ai nommé l’album Spiritual Machines produit le leader avec Arnold Lanni et Brendan O’brien il y a 22 ans. Inutile de vous dire que même après tous ces coups d’épée dans l’eau avec les dernières parutions, la curiosité reste au rendez-vous pour leur musique.

Voici Spiritual Machines 2, 15 pièces dans un pop rock alternatif teinté de disco, électro et indie folk avec des extraits de Ray Kurzweil qui nous fait part de ses visions exactement comme sur le prédécesseur. Produit par Dave Sitek (Yeah Yeah Yeahs, Liars, Foals, Weezer et Pussy Riot) et avec la participation du membre fondateur et guitariste original Mike Turner qui a quitté l’aventure en 2002, juste avant Gravity (2003) et le comeback de Saul Fox sur sa couverture, disons-le, tous les éléments sont rassemblés pour créer de la magie et de la nostalgie pour les fans comme moi.

Our Lady Peace offre des chansons influencées par le livre de 1999 de Ray Kurzweil, The Age of Spiritual Machines. Le futur qui se trace une ligne sombre, l’évolution de l’homme et la machine, les célébrités instantanées les fondements de l’humanité qui s’érodent et plus. Des paroles aveuglantes de lucides qui percutent l’esprit à chacune des syllabes. Pour ce qui est du reste, Our Lady Peace continue sa dégringolade avec sa musique résolument plus pop que rock alternatif.

Mélodies flasques et inertes d’énergie qui semblent sortir tout droit du moule de Hedley, Walk The Moon, Imagine Dragon et plus. Même Raine Maida est vocalement inintéressant. Ce que je m’apprête à écrire va être similaire ce que j’ai dit pour le prédécesseur. Quant à moi le groupe a atteint son apogée avec des albums comme Naveed (1994) Clumsy (1997) Happiness… Is nota Fish That You Can Catch (1999) et Spiritual Machines (2000) et Healthy in Paranoid Times (2005).

Je n’enlève rien aux bonnes volontés de redonner du feu dans les reins de leur créativité artistique, mais dans la vie il faut savoir se retirer et visiblement Our Lady Peace ne connaît pas le timing parfait pour le faire. Spiritual Machines 2, du pop-rock dérisoire et piteux. Une offrande qui n’arrive pas à la cheville du classique paru il y a 22 ans de ça.

Chansons favorites :

  • Holes




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!