Power Rangers, un reboot ambitieux et diversifié

Les Power Rangers font leur retour au grand écran, dans un remake réalisé par Dean Israelite. Il s’agit d’une première apparition pour les superhéros depuis 1997. Le film est sorti en salle vendredi le 24 mars 2017.

Le film met en vedette Naomi Scott, Dacre Montgomery, RJ Cyler, Ludi Lin et Becky Gomez. Ces cinq jeunes acteurs interprètent de nouveaux Power Rangers, avec des armures totalement relookées. On est loin du gros costume en spandex! Aussi, Elizabeth Banks joue le rôle de l’antagoniste Rita Repulsa. La Green Ranger est particulièrement féroce dans ce nouvel opus.

Ce film raconte l’histoire de cinq jeunes qui ont été choisis par le destin pour devenir des Power Rangers. Ils doivent protéger leur ville d’une menace extraterrestre qui est revenue pour détruire la ville et, éventuellement, la terre entière. En plus, ces protagonistes doivent aussi négocier avec leurs épreuves quotidiennes. Leur principal but est de former une équipe soudée et de devenir assez fort pour affronter Rita Repulsa et la détruire.

Il s’agit d’une expérience qui fera sans doute plaisir aux amateurs des Power Rangers. Les héros sont apparus au grand écran en 1995 et en 1997. À l’époque, les Américains ont importé le concept et les personnages du Japon. En 2017, on était dû pour les revoir. En plus, dans ce nouveau film, les personnages sont totalement renouvelés, autant sur le plan de l’image que de l’histoire.

Un pas de plus pour la diversité au cinéma

Les Power Rangers deviennent une équipe diversifiée sur le plan de l’image et des origines ethniques. On parle aussi d’homosexualité. On peut dire que c’est une première pour un film du genre. En fait, il veut faire promotion de la diversité, de l’acceptation des différences, de l’autre et de valeurs actuelles. C’est rafraîchissant et encourageant. Ça ouvre une porte pour d’autres productions à venir.

Ceci dit, les effets spéciaux sont très bien et rendent honneur aux protagonistes. Les costumes ont subi un changement bénéfique et bien exécuté. Il y a de bonnes scènes, mais l’histoire, en tant que tel, manque un peu de mordant. Il y a quelques accrochages dans le fil du récit qui laissent perplexes.

Les scènes de bataille contre l’antagoniste sont biens, mais ont tendance à nous laisser sur notre faim. C’est dommage. La production aurait pu nous en donner un peu plus sur le plan du scénario. Il aurait été intéressant de voir une Rita Repulsa au corps à corps, plus combative et féroce. Enfin, ça n’enlève rien à la performance d’Elizabeth Banks. La méchanceté lui va très bien!

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!