Racoleur, emmerdant et sans identité

Trois ans après son excellent American Beauty/American Psycho, le groupe de l’Illinois Fall Out Boy repart un nouveau chapitre avec son septième opus.

Voici M A N I A, 10 pièces dans une pop punk synergique produite par Jesse Shatkin, Illangelo, Jonny Coffer, Butch Walker et Dave Sardy. Le groupe tranche de façon draconienne avec ses sonorités rebelles pour laisser place à des arrangements de synthé/rythme électro.

Le leader Patrick Stump « s’over autotune » la voix pour des succès de plancher de danse et perd de son charisme. Fall Out Boy tente la recette pour séduire les radios et se caricature sans dépasser les lignes du dessin stupide.

Une écoute qui paraît durer une éternité ; on tourne en rond. Il y a quelques surprises parmi les 10 pièces de M A N I A, mais rien pour mettre en appétit les amateurs de sensations fortes. M A N I A est racoleur, emmerdant et sans identité.

Une sorte de mélange indigeste entre Maroon5, Hedley et Marianna Trench. Réveillez-moi quand la musique rock redeviendra sérieuse…

Chansons coup de cœur :

  • Champion
  • The Last Of The Real Ones




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!