Rafistoler le cœur !

Deux ans après Matahari, L’impératrice, un groupe français, est de retour avec son second album qui offre une fois de plus une musique aux effluves de funk cosmique.

Voici Tako Tsubo (qui signifie en japonais « piège à poulpes » et qui désigne également en médecine le syndrome des coeurs brisés), 13 pièces électro-pop sensitives avec des effluves jazz, soul et funk avec un petit quelque chose de Daft Punk et St. Vincent.

Produit par L’impératrice & Renaud Letang (Feist, Katerine), mixé par Neal Pogue (Tyler The Creator, Outkast, Janelle Monae) et masterisé par Mike Bozzi (Kendrick Lamar, Anderson .Paak, Childish Gambino, l’album raconte l’amour qui part et revient, la nuit et ses désirs. Ils dissèquent ce sentiment qui nous inflige des blessures qui guérissent qu’au fil du temps l’amour.

Les réseaux sociaux et sa version l’amour sous son masque et plus. L’impératrice s’affranchit de tout standard de la société et laisse les grooves langoureux et dansants envahir tous les organes de notre corps. Entre les bleus du monde, il y a toujours L’impératrice qui vise la mécanique du cœur et laisse le plancher de danse brûlant d’actualité.

Tako Tsubo est un album électro sensuel et délicieux qui nous surprend avec un petit côté rétro sublime. Des rythmes syncopés et audacieux, à l’image des allées et viens du cœur. L’impératrice offre un album qui rafistole le cœur malgré une peine d’amour qui a visiblement inspiré le groupe.

Chansons favorites :

  • Hématome
  • Anomalie bleu
  • Peur des filles
  • L’équilibriste

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!