Sébastien Richard – Religieux et pédophiles

Sébastien Richard, dans son livre intitulé Religieux et pédophiles, nous amène au cœur du recours collectif intenté contre les frères de Ste-Croix concernant des abus sexuels sur des enfants. À travers son histoire et celle de René Cornellier fils, une autre victime de ces religieux, il nous raconte le déroulement de cette saga religieuse, dont les faits reprochés se seraient déroulés sur plusieurs années.

Le 26 septembre 2003, M. Richard dépose une plainte contre le frère Hurtubise pour les agressions sexuelles dont il a été victime durant ses années comme pensionnaire au Collège Notre-Dame. Le procès, qui a lieu du 25 au 29 septembre 2006, donne raison au frère Hurtubise, qui sort du tribunal libre et non-coupable.

Durant ces mêmes années, Sue Montgomery, journaliste à The Gazette, publie une série de reportage sur les agressions qu’à subies René Cornellier fils, et l’émission Enjeu fait un reportage en 2010 sur les agressions subit par des enfants aux mains des religieux.

C’est suite à ces reportages que les victimes se sont manifestées en grand nombre et que le recours collectif a pu être mis sur pied. Une entente hors-cours a été conclue le 5 octobre 2011 pour une somme de 18 millions devant être versés à 206 victimes ou parents de victimes, selon la gravité des actes reprochés mais aussi basé sur les séquelles laissées par ces abus. C’est le montant le plus important qui n’a jamais été consenti par une communauté religieuse pour indemniser des victimes.

Sébastien Richard, que certains ont pu connaitre grâce à son rôle dans Rue des Pignons, a fait beaucoup de recherche et explore plusieurs sujets dans ce livre. Si, dans les premières pages, il nous donne une rapide leçon d’histoire sur le parcours de la congrégation des Ste-Croix au Canada, il enchaine ensuite avec une réflexion sur les abus faits par des religieux, en répondant à des questions telle que pourquoi l’Église vit elle dans le déni de ses fautes ou en expliquant certains principes du droit canonique.

Il en profite pour reconnaitre les apports de la Congrégation à la société québécoise, soit par la construction de l’Oratoire St-Joseph ou encore dans la qualité de l’enseignement. Tout au long de son livre, M. Richard reconnait que ce ne sont pas tous les frères de la communauté religieuse qui sont des abuseurs et des pédophiles; il a même de très bons mots pour le père Brault qui a dirigé la chorale des petits chanteurs du Mont-Royal et qui était un éducateur hors pair.

Ces sections peuvent paraitre longues ou inutiles mais elles sont néanmoins nécessaires à la compréhension de l’ensemble des faits relatifs à toute cette histoire. Elles nous permettent de mieux comprendre la difficulté de ces enfants à dénoncer ces abus et pourquoi le clergé jouissait d’un si grand pouvoir.

Le livre se termine par le récit, très sommaire, de 23 histoires de victimes. Certains passages sont difficiles à lire mais nous démontre toute la souffrance qu’elles ont subies et quelles sont les conséquences sur leur vie actuelle ainsi que le courage dont elles ont fait preuve pour s’en sortir, pour ceux qui y sont parvenus.

Ce livre met en lumière «toute la perversité des agressions sexuelles commises par des religieux qui repose sur le fait que les religieux sont très respectés et que leur puissance les rends difficiles à dénoncer. » Il s’agit d’un livre bouleversant, qui ne peut nous laisser indifférent et qui nous reste dans la tête pendant plusieurs jours.

Il est à noter que pour chaque livre vendu, 1$ sera remis à l’organisme CRIPHASE (criphase.org), qui vient en aide aux hommes qui ont été victimes d’abus sexuels dans leur enfance.

Une autre bonne raison de se le procurer !

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!