Résolument plus captivant et drôle que les 2 derniers volets

Après presque 7 ans, la saga américaine fantastique est retour avec le 5e volet de la franchise Pirates des Caraïbes. Ce nouvel épisode s’intitule Pirates des Caraïbes: les morts ne racontent pas d’histoires.

Le film est dirigé par Joachim Rønning et Espen Sandberg à partir d’un scénario de Jeff Nathanson, avec Jerry Bruckheimer comme producteur. Johnny Depp, Kevin McNally et Geoffrey Rush reprennent leurs rôles respectifs.

Le film met en vedette également le flamboyant Javier Bardem comme Armando Salazar, Brenton Thwaites dans le rôle Henry Turner, fils de Will, et Kaya Scodelario comme Carina Smyth, et le retour d’un personnage important qui constitue une belle surprise. Je n’en dis pas plus…

Pirates5

L’histoire raconte celle du jeune Henry Turner qui aimerait trouver un moyen de délivrer son père Will Turner du mythique navire hollandais volant. Pendant ce temps, le Capitaine Armando Salazar — un être vil et sans pitié — et son équipage fantôme tentent tout pour retrouver leur forme humaine en même temps qu’ils vouent une vengeance sanguinaire envers Jack Sparrow.

Le seul espoir est de mettre la main sur le trident de Poséidon qui se trouve dans un lieu inconnu et seul Sparrow détient peut-être l’information pour y accéder. En mauvaise posture et sans équipage, le pirate rencontre sur son chemin l’astronome Carina qui se joint à lui; la chance semble lui sourire de plus belle. Hélas, tout une aventure attend la bande.

pirates4

Dans une facture plus sombre qui se rapproche du premier volet La Malédiction de la Perle noire de Gore Verbinski, Pirates des Caraïbes : Les morts ne racontent pas d’histoires se révèle spectaculaire sur le plan des effets spéciaux. Quelques embûches dans le scénario, mais tout de même on pardonne vite les faux pas, car c’est divertissant jusqu’au bout.

Selon moi, la cinquième aventure est résolument plus captivante et drôle que les 2 dernières. Les morts ne racontent pas d’histoires redonne un second souffle pour les amateurs de cette franchise : des scènes d’action à couper le souffle et une musique haletante en plus de beaucoup « oh et ahh » durant le film.

On peut dire que Pirates des Caraïbes: Les morts ne racontent pas d’histoires est fait pour voir et vivre sur le grand écran. Pour les autres qui semblent être amers de la tournure de ce chapitre, n’oubliez pas que ça reste du « série b » dont le mandat est de nous transporter et non de gagner un Oscar.





Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!