Rester dans sa zone de confort

Le groupe rock new-yorkais INTERPOL est de retour avec un sixième album, soit quatre ans après l’excellent ELPINTOR qui a su remettre le groupe sur la pente du succès.

Voici Marauder : 13 pièces dans un rock alternatif produit par Dave Fridmann (The Flaming Lips, MGMT, OK GO). Paul Bank et le groupe continuent d’interagir dans ses sonorités de rock atmosphérique et dynamique à la fois.

Depuis l’album homonyme en 2010, on avait l’impression que leur musique tournait en rond, puis arrive EL PINTOR en 2014 qui donne espoir d’un miracle. Les arrangements retournent à la source de la formation en trio basse, batterie, guitare parfois très surprenants, d’autres très fades.

Marauder perd de son enthousiasme et devient redondant assez vite dans son ensemble. Aucune idée si c’est à cause de la production très mal habile de Dave Fridmann ou si le groupe perd simplement de son sex appeal.

INTERPOL reste dans sa zone de confort et ça me laisse sur mon appétit dommage. Pourtant le premier extrait annonçait un vent de changement… Quoiqu’il en soit en spectacle, ça reste un « must » de les voir. Le 12 septembre à l’Olympia.

  • The Rover
  • The Number 10
  • Flight Of Fancy
  • Complication
  • If You Really Love Nothing




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!