Du rock alternatif qui nous plonge dans une léthargie

Quatre ans après Monuments To an Elegy, Billy Corgan réunit la bande pour une tournée qui semble être très lucrative partout dans le monde.

On nous annonce en février 2018 deux EP quelque part dans l’année pour finalement devenir un album, le dixième pour le groupe et ses ambitions. C’est le premier album de Smashing Pumpkins depuis 2000 à réunir les membres originaux du groupe, James Iha et Jimmy Chamberlin.

Voici Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP : No Past. No Future. No Sun :  8 pièces dans un rock alternatif chaotique produit par Rick Rubin (Red Hot Chili Peppers, Beasties Boys, AC/DC) et enregistré au studio Shangri Las, à Malibu, en Californie.

Smashing Pumpkins tente la recette habituelle pour épater la galerie, mais on perd très rapidement le plaisir de l’écoute. Nommez tous les synonymes de froid et c’est ce qu’est l’interminable album des Smashing Pumpkins, FROID.

Du rock sans aucun élément de surprises, sans aucune originalité, sans aucune saveur et cette impression constante de perdre son temps. Selon les dires, c’est le premier volume de plusieurs ; je ne suis pas sûr de l’idée de faire de l’autosabotage.

Shiny and Oh So Bright, Vol. 1/LP : No Past. No Future. No Sun, c’est du rock alternatif qui s’essouffle et qui nous plonge dans une léthargie. Pas de soleil durant l’écoute et pas de futur succès pour revamper la machine des Smashing Pumpkins.

Je retourne écouter Mellon Collie And The Infinite Sadness et Siamese Dream avec la nostalgie de l’époque et créative du band. On a atteint le bas fond et ça sent l’album pour les mauvaises raisons.

Chansons coup de cœur :

  • Solara
  • Silvery Sometime

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!