Coup de cœur

Du rock réfractaire qui nous martèle

Trois ans après l’excellent Integrity Blues, le groupe de l’Arizona Jimmy Eat World est de retour avec un nouvel album le dixième en 25 ans de carrière.

Voici Surviving : 10 pièces de retour au rock qui s’appuient sur des riffs punkish et crasseux, les mêmes qui ont bâti le succès du groupe au cours des années. Produit de nouveau par Justin Meldal-Johnsen (Nine Inch Nails, Beck, Paramore), le nouvel album explore les thèmes sombres de la dépression et le lâcher-prise pour être heureux du chanteur Jim Adkin. Des chansons résistantes qui finissent sur une note d’espoir et de ténacité soyez-en rassuré.

Des mélodies accomplies, vives et explosives qui font l’effet d’un réveille-matin brutal et dissonant dans votre esprit. Dans des arrangements de percussion qui battent comme un cœur sur l’adrénaline avec des guitares harmonieuses et puissantes qui soulèvent la voix teintée de douleurs et de nostalgie de Jim Adkin, qui semble exorciser ses peurs et ses démons intérieurs.

En tout cas, l’exercice est revigorant et nous crinque à bloc tout le long de l’écoute du dixième album du groupe. Un retour foudroyant qui me rappelle un croisement entre les albums Bleed American (2001), Future (2004) Invented (2010) Chasing The Light (2007). Surviving, c’est du rock réfractaire qui nous martèle de la manière la plus convaincante un message de persévérance tout le long de l’album, le poing en l’air et le cœur armé jusqu’aux dents. Audacieux, courageux et dissident.

Chansons coup de cœur :

  • Criminal Energy
  • Surviving
  • All The Way (Stay)
  • Delivery
  • Recommit
  • Congratulations
  • Love Never
  • One Mil

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!