Ryan Kennedy – Libertin

Quatre années sont passées depuis sa délicieuse offrande que j’ai nommée le grand Love Is Gold (2017) qui inclue Honest Song », chanson pour laquelle il a obtenu le Prix de la chanson francophone la plus populaire du Québec au Gala de la SOCAN en 2018.

L’auteur-compositeur interprète Ryan Kennedy, le Father John Misty made in Québec, nous offre un troisième opus qui délaisse les eaux folk et s’enracine dans la pop scintillante.

Voici Libertin, 7 pièces pop rock glam entre 1970 et 1980, qui se situe entre David Bowie, Elton John, Bruce Springsteen et John Lennon. Encore une fois, la coréalisation et les guitares sont signées par Dimitri Lebel Alexandre avec des collaborateurs comme
François Lafontaine (claviers), Robbie Kuster (batterie), Mark Hébert (basse), Luc Lemire (saxophone), le Quatuor Orphée (cordes) et Antoine Gratton (arrangements de cordes).

Kennedy offre des chansons aux sonorités nostalgiques et séductrices qui explorent l’amour sur de grandes vagues, la grande aventure de la vie sur des mots teintés de réflexions et de poésie. Sa voix de miel nous transporte dans une machine à voyager dans le temps, ce qui n’est pas mauvais du tout, mais je dois apprivoiser la direction surprenante faite d’une musique drastiquement moins folk et plus osée que ces autres albums.

Malgré sa courte durée, Libertin c’est du pop cinématique, rock glam scintillant qui se libère de toute étiquette, sauf celle d’un artiste étonnant et authentique.

Chansons favorites

  • Heartbreaker
  • Say Hello
  • A Lifetime
  • Fast Ride




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!