Coup de cœur

La sensation d’être pris entre le fil du rêve et la force

Le groupe américain de rock indépendant Local Natives basé à Silver Lake (Los Angeles) nous propose un nouveau chapitre qui nous promet une nouvelle dimension à sa musique.

Voici Violet Street : 10 pièces dans un rock d’avantage groovy produites par Shawn Everett, reconnu pour son travail avec des artistes comme Alabama Shakes et Kacey Musgraves. La bande s’inspire du processus d’écriture de leurs débuts pour l’album Gorilla Manor.

Avec trois auteurs-compositeurs et chanteurs sur cinq membres, ça donne une grande contribution créative resplendissante. Des chansons qui traitent de l’angoisse, de l’amour, etc. Local Natives nous construit un univers dynamique et positif entre rythmes lents, afropop beat et indie rock scintillant.

Le chant élancé avec une attitude soule de Kelcey Ayer nous envahit par sa chaleur. Le quatrième album continue de faire évoluer sa musique dans des sentiers lumineux et explorateurs.

Violet Street, c’est la sensation d’être pris entre le fil du rêve et la force ; et la beauté des mélodies de cet album fait avec le métronome du cœur. C’est brillant et fastueux.

Chansons coup de cœur :

  • Megaton Mile
  • When Am I Gonna Lose You
  • Shy
  • Café Amarillo
  • Garden of Elysian
  • Tap Dancer




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!