Simon Kingsbury – Pêcher rien

Découvert aux Francouvertes de 2012, Simon Kingsbury revient à la charge avec Pêcher rien après s’être fait tout petit pendant un bout.

Résolument plus rock, le chanteur — ayant fait partie de Lac Estion — propose des compositions pop accrocheuses qui pourraient bien se frayer un chemin sur les ondes radio québécoises. Produit par George Donoso III, Pêcher rien s’écoute d’un trait sans baisse de régime.

On passe du rock au folk au blues sans problème, car le fil conducteur est bien suivi et on ne s’égare pas trop. Le premier extrait Comédien donne une bonne idée globale à quoi doit s’attendre l’auditeur. C’est parfois un peu trop poli, trop travaillé, mais jamais au point de devenir un irritant.

Si Pêcher rien se veut plus accessible, on sent que Kingsbury ne s’est pas vendu au diable et a conservé la même authenticité qu’autrefois. Finalement, c’est un pas dans la bonne direction. Rappelons que le chanteur sera en spectacle le 4 mars à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts.





Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!