Un album de rock cahoteux, fallacieux et surtout A-T-R-O-C-E !

Deux ans après Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future, No Sun qui était fade et à la limite d’être un excellent somnifère — non, je ne mâche pas mes mots —, Billy Corgan et la bande s’offrent un onzième album et ça ne s’arrête pas là. Oh que non !!! (bruit de tambour) C’est un double !

Le premier double album depuis 1995 : j’ai nommé l’incroyable Mellon Collie and the Infinite Sadness qui fête ses 25 ans. Mon Dieu que j’ai adoré cet album puissant et significatif dans ma période d’adolescence; après ça, je pense que l’inspiration s’est perdue. Du moins, c’est mon opinion.

Voici CYR : un album double de 20 pièces fait d’un rock électro dominé par des tons synthétisés presque sans riff de guitares mordantes. Avec cet album, les Smashing Pumpkins tente un virage au son années 80 dansant et confirme que le rock n roll n’est plus leurs priorités.

Produit, écrit par Billy Corgan avec l’aide de ses comparses Jimmy Chamberlin, James Iha et Jeff Schroede, cet album de SP livre des chansons aux mélodies complexes qui tombent à plat dès les premières notes ! Comprenez-moi, on perd à la seconde près de l’intérêt pour cet album double qui sonne une tentative maladroite de comédie musicale.

La voix de Corgan semble perdre de son panache; oui, je sais qu’il a 53 ans mais ça va au-delà de l’âge. Allez dire ça aux boys de ACDC, Bruce Springsteen, qui continuent de rocker jusqu’au fond de leur âme. J’ai plutôt l’impression que l’artiste  manque de conviction et de profondeur au fond de la voix inerte qui s’essouffle sur chacune des pièces interminables, sur ce qui  aurait dû être un EP tant qu’à moi, pas un album double banal de la sorte.

On me souffle à l’oreille que Smashing Pumpkins veut s’attaquer à la suite de Mellon Collie and the Infinite Sadness en 2021. C’est ce qu’on appelle l’art de tuer le peu de parcelles qui restent au fond de leur musique.

Je m’excuse encore, mais c’est médiocre et je retiens mes mots en souvenir des heures de gloire du groupe, qui autrefois donnait au monde des hymnes glorieux et ravageurs comme Cherub Rock, Bullet With Butterfly Wings, Drown et Zero. CYR, c’est un album de rock cahoteux, fallacieux et surtout A-T-R-O-C-E.

Chansons coup de cœur :

  • Wyttch
  • Ramona




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!