Un album d’une beauté viscérale !

Sa carrière ne cesse de nous étonner et elle innove dans le jardin de son inspiration avec ses œuvres singulières depuis 20 ans. Peu importe les frontières de sa musique, que ce soit en solo ou avec ses multiples projets auquel elle apporte son audace artistique, l’artiste dessine son parcours à sa manière sans perdre la flamme qui anime les notes de son piano.

Trois ans après Petites mains précieuses, l’autrice-compositrice-interprète Ariane Moffatt nous revient avec un septième album intimiste qui se détache des grosses orchestrations pop dansant pour laisser la place aux murmures de la voix de la femme et de ses chansons nues.

Voici Incarnat, 12 pièces pop minimalistes dépouillées qui tournent autour d’arrangements simples et inaltérables de piano et de synthé sur des cordes étincelantes arrangées encore une fois de plus par Antoine Gratton avec les Mommies On The Run (Mélanie Bélair, Mélanie Vaugeois, Ligia Paquin et Annie Gadbois) qui illuminent sur chacune des pièces de ce disque livré sur un ton confident. Produit en collaboration avec Marc-André Gilbert (Charlotte Cardin, Aliocha).

Ariane Moffatt nous offre une musique volatile écrite entre 2019 jusqu’à 2020 sur trame sombre  de pandémie qui  ronge l’âme, fait dans la poésie franche et imbibée de passion qui raconte le voyage au cœur du volcan de l’amour qui nous plonge parfois dans les pièges des jours ordinaires, traversés tous ces moments de vertige entre le beau et le laid, la beauté de l’inspiration mère de tous les artistes et créateurs  surtout en ce moment, l’espoir ce sentiment qui peut être contradictoire mais qui nous garde animé lors des moments qu’on croit sans issue et la nature, un cri d’alerte  sous un chœur d’enfants qui nous brise par tant sa profondeur.

Sans oublier une relecture d’une pièce popularisée par Beck pour le film Eternal Sunshine Of The Spotless Mind en duo avec la fascinante Lou Doillon. Ariane Moffatt déstabilise avec sa pop soutenue par l’émotion brute de sa voix translucide et son piano qui cicatrise les mémoires noircies entre ce moment instrumental sublime.

Incarnat, ce sont des berceuses introspectives teintées de passion rouge, de feux orangers des doutes, et de rose comme l’écho de l’amour qui résonne dans la chair. Du piano sans artifices qui nous tourmentent le cœur et ses failles sur chacune des notes d’une beauté viscérale comme un crépuscule d’automne.

Chansons favorites :

  • Incarnat
  • Décalage
  • Beauté
  • Espoir
  • Paupières
  • Nature
  • Distance

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!