Coup de cœur

Un album résistant, courageux et énergique !

 Le musicien new-yorkais Tash Neal avait tout pour lui. The London Souls son groupe vivait un succès modeste avec ses deux albums; puis du jour au lendemain, sa vie change en virée en enfer : il est victime d’un accident de voiture.

Il a été happé dans un délit de fuite d’un taxi, ce qui le laisse dans un coma les os brisés avec une partie de son crâne manquant. Pendant sa longue guérison, il peaufine son jeu de guitares et reprend les hostilités avec un troisième album avec son groupe et part en tournée; la musique lui sauve la vie littéralement.

Puis une tragédie vient l’affaiblir d’un coup : il perd son père (un musicien hors pair qui est une énorme inspiration) d’un cancer à peine trois mois plus tard. Maintenant, Neal prend la décision de partir en cavalier seul avec son premier effort solo plein de détermination. Voici Charge It To The Game, 11 pièces dans un mélange de funk, de blues, de soul et de R&B qui se combine dans un rock psychédélique disjoncté.

Tash écrit et réalise avec l’aide du grand Dan Auerbach chanteur des Black Keys (Marcus King, Robert Finley, Cee Lo Green, Ray Lamontagne. Il produit son premier album qui comprend des chansons aux grooves malicieux trempés dans des guitares funk rock costaudes qui nous rappellent la drive d’artiste comme Gary Clark Jr , Lenny Kravitz, Bob Marley , The Police,  John Lennon et Sly & The Family Stone.

L’auteur-compositeur-interprète ne lésine pas dans la véracité de ses textes qui racontent l’injustice et l’inhumanité qui dominent les valeurs de la société d’aujourd’hui, l’amour qui change votre monde et son entourage, trouver la force se relever même quand la vie te frappe violemment, le deuil injuste de son papa, son accident cruel et la gratitude d’être en vie et d’avoir reçu autant d’amour.

Certes, il y a beaucoup de colère dans l’encre de l’homme, mais ce qui en ressort c’est de la reconnaissance, du courage et de l’amour qui rayonne fort. Charge It To The Game, c’est un album de rock-blues-funk résistant, courageux et énergique qui nous rappelle toutes ces fois où on s’est dépassé et traversé avec cran toute cette merde et qu’il faut célébrer le privilège d’être en vie. Ce qui est visiblement important pour Neal après tout ce qu’il a vécu; on le ressent dans chacun des refrains de cet album d’une rage de vivre inébranlable.

Chansons favorites :

  • Something Ain’t Right
  • Like A Glove
  • Boomerang
  • All I See Blood
  • Charge It To The Game
  • Catching Up
  • Finding Your Way
  • Bye Bye Bone




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!