Un mélange entre Tom Petty & Sturgill Simpson et Patrick Normand

Un an après son premier disque Je voulais marier Renée Martel, l’auteur-compositeur-interprète, réalisateur et guitariste de Drummondville Pascal Allard nous présente son second album homonyme.

Avec ce nouvel album, Allard affile son sens de la composition très habile et chaleureux. Voici Pascal Allard : 12 pièces dans un country bien soudé qu’il réalise, qu’il compose et qu’il interprète lui-même.

Une écoute qui se fait en trois volets dans des textes empreints de nostalgie entre l’autodérision et les déceptions amoureuses.

Une écoute qui nous plonge dans l’aventure imaginaire qui frôle presque le cinéma. Des arrangements de guitares donc une délicieuse telecaster qui résonne fort en mariage avec le vent de l’harmonica, le mellotron et j’en passe.

L’americana country et ses nuances musicales donnent vie à l’univers de Pascal Allard, qui lui va comme un gant. Pascal Allard, c’est une sorte de mélange entre Tom Petty & Sturgill Simpson et Patrick Normand pas piqué des vers.

Pascal Allard livre un disque de road trip et de cœur écrit avec les tripes qui sonne comme le parfait cowboy. Surprenant, authentique et efficace.

Chansons coup de cœur :

  • À c’t’heure que les enfants sont couchés
  • Cowboy en running
  • Quand ton passé sera réglé
  • Boîte de chocolats
  • Ver d’oreille (avec Ariane Laniel)
  • Chambre à l’heure
  • L’automne
Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!