Une musique jazz moelleuse en parfait équilibre !

La chanteuse de jazz américaine Melody Gardot est de retour cinq ans après Currency of Man qui avait bouleversé l’auditeur par son évolution surprenante dans une musique blues, funk, soul et gospel pleine d’esprit qui racontait la pauvreté, le racisme, etc.

Depuis, il s’en est passé des choses ! Elle est vit maintenant à Paris, depuis 2017; eh bien sûr, la pandémie qui a mis notre monde sur pause, ce qui inclut la production de son nouvel album, hélas.

Quoi qu’il en soit, Melody Gardot a dû se retrousser les manches avec son équipe. Pour son cinquième album, la femme revient au son familier dans un jazz lustré qui promet des retrouvailles mémorables.

Voici Sunset In The Blue : 13 pièces dans un jazz smooth élégant qui ravive les cœurs esseulés et laisse un frisson sur la peau. C’est le retour du producteur Larry Klein et l’arrangeur et compositeur Vince Mendoza (Björk, Robbie Williams, Elvis Costello) qui avait tous deux travailler sur My One and Only Thrill (2009) ainsi que l’ingénieur légendaire Al Schmitt (Paul McCartney, Chick Corea, Diana Krall) et Steve Genewick (Frank Sinatra, Joao Gilberto, Bob Dylan, Paul McCartney).

Gardot a également réuni plus de 50 musiciens invités du monde entier pour créer une célébration orchestrale du jazz avec en vedette le Royal Philharmonic Orchestra, le trompettiste Till Brönner et plus. On jurait que les musiciens prodiges sont présents avec la femme tellement que le boulot est impressionnant de la part de l’équipe qui comprend Anthony Wilson à la guitare, Donny McCaslin au sax, Vinnie Colaiuta à la batterie et Paulinho Da Costa aux percussions.

La magie prend vie. En plus d’un duo magistral sur chanson pop avec l’incomparable Sting. Les chansons sont suaves et d’une immense douceur grâce aussi à la plume de l’artiste de 35 ans : romantique, nostalgique et bleutée. Cet album coécrit avec Philippe Baden Powell (également au piano) et Pierre Aderne, Dadi Carvalho (qui y joue aussi de la guitare aussi) propose des chansons qui racontent la beauté de l’amour qui sourit dans un café parisien, l’amour qui nous inflige des douloureuses réflexions entre nos moments de bonheur et nos chagrins au fond de la voix.

La chanteuse a décidé de reprendre aussi deux standards, Moon River et I Fall in Love Too Easily, qu’elle manie avec délicatesse. Dans des arrangements de jazz onctueux orchestral qui appuient à merveille la voix ronde et chaude de Gordot qui ne perd pas de sa profondeur. Entre le jazz, la pop et le bossa nova avec un parfum brésilien exquis qui nous enveloppe dans son tempo séduisant.

Pour certains, Melody Gardot tourne en rond et nous offre un album dans les zones confortables; ça manque de piquant. Pour moi, Sunset In The Blue, c’est le retour de Melody Gardot avec ce qu’elle maîtrise le mieux : une musique jazz moelleuse en parfait équilibre et c’est magnifique!

Chansons coup de coeur :

  • If You Love Me
  • C’est magnifique (feat António Zambujo)
  • There Where He Lives In Me
  • Love Song
  • You Won’t Forget Me
  • Sunset In The Blue
  • From Paris With Love
  • Moon River
  • Little Something (feat. Sting)




Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!