Xavier Dolan – Juste la fin du monde

Xavier Dolan, bien connu des cinéphiles québécois et qualifié de petit prodige par plusieurs, nous propose une adaptation de la pièce de théâtre Juste la fin du monde de Jean Lagarce. Suite à un coup de cœur pour cette pièce, il a décidé de la transposer au grand écran, tout en lui apportant sa touche personnelle.

Il nous y raconte le retour d’un jeune écrivain qui décidé de revoir sa famille, après une absence de 12 ans, pour leur annoncer sa mort imminente. Quel accueil recevra-t-il? L’enfant prodigue sera-t-il reçu à bras ouvert ou découvrira-t-il l’amour/haine des autres membres de la famille? Réussira-t-il à leur ouvrir son cœur?

Le thème de la famille dysfonctionnelle est bien exploité. On y découvre Martine (Nathalie Baye), cette mère qui nous fait souvent sourire par sa façon de décrire ses souvenirs ou des situations anodines et sait les rendre amusantes. C’est une femme colorée tant par son maquillage que par son habillement. C’est aussi une mère aimante qui voit ses enfants tels qu’ils sont avec leurs défauts et leurs qualités.

Louis ( Gaspard Ulliel) ce célèbre fils écrivain qui a du succès mais qu’elle n’a pas vu depuis trop longtemps. Suzanne (Léa Seydoux), cette sœur cadette qui cherche ses repères et qui essaie de trouver, par ce frère inconnu qu’elle idéalise et admire, une réponse à ses questionnements.

Xavier Dolan ne laisse personne indifférent

Antoine (Vincent Cassel), le frère aîné colérique, qu’on sent étouffé par la responsabilité familiale et qui voudrait être ailleurs. Son épouse Catherine (Marion Cotillard), écrasée par la froideur et les humeurs de celui-ci, résiste tant bien que mal à ce climat de non-dit.

Tous les acteurs donnent la pleine mesure de leur art et rendent très bien les forces et les faiblesses de leurs personnages.

La trame sonore accompagne réellement bien les différentes scènes de ce film que ce soit la colère, l’amour, les méchancetés ou autres émotions.

Qu’on aime ou non Juste la fin du monde, on ne peut rester indifférent à ce film. D’ailleurs, la plupart d’entre nous, avons entendu parler des critiques négatives ou positives venues de la Croisette (Cannes). Certains le qualifient de génial et d’autres d’ennuyant et d’étouffant.

Qui a raison, qui a tort ? Toujours est-il que Xavier Dolan a été récompensé, en mai dernier, à la fois par le Grand Prix et le Prix du jury œcuménique au dernier Festival de Cannes.

Saviez-vous qu’il a été tourné chez nous, dans un petit bungalow de Laval, au début de la saison chaude, l’an dernier? Superbe décor.

À vous de découvrir Juste la fin du monde de Xavier Dolan. Il sera présenté dans différentes salles de cinéma du Québec à compter du 21 septembre.

Facebook Comments
Critiques
X
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir des offres spéciales
INSCRIVEZ-VOUS
Pour recevoir nos promotions et concours
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!
Merci d'être inscrit sur l'infolettre de AlternativeRockPress!