Originaire de Coquitlam, en Colombie-Britannique, Tyler Shaw est un chanteur pop canadien émergent. En 2013, à peine âgé de 20 ans, son tout premier single Kiss Goodnight a été certifié platine et a joué sur toutes les stations de radio. Cette année, le jeune Canadien marque son retour par un deuxième album, Intuition, et un single qui se retrouve sur toutes les lèvres.

Mardi dernier, Shaw s’est arrêté à Montréal le temps de quelques heures, reprenant ensuite la route vers la capitale nationale, en vue de sa participation au Festival d’été de Québec. Nous avons eu l’occasion de s’entretenir avec lui et de lui poser quelques questions, entre autres sur son tout dernier album.

Ton deuxième album Intuition est sorti en septembre dernier. Quelles ont été tes sources d’inspiration ?

Tout, vraiment tout… En fait, mon inspiration vient de plusieurs choses, entre autres de ma relation avec ma femme, de ma relation avec mes proches, de l’amour en général. J’adore écrire des chansons d’amour. Il y a quelques chansons sur ma femme, d’autres sur l’anxiété et la dépression, d’autres sur la haine. L’inspiration pour tous les éléments visuels de l’album vient de ma reconnexion avec mes racines. Mon père est originaire de Hong Kong, il n’était pas très présent à l’époque. Nous avons repris contact il y a environ quatre ans et j’ai eu la chance d’explorer la culture de cette région pour la première fois. J’adore Hong Kong ! Je vais assurément y retourner.

Ta femme Alex et toi vous êtes mariés en août dernier, félicitations ! Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous sommes rencontrés à Québec, il y a de ça environ 7 ans, au Dagobert. Je l’ai vue sur la piste de danse, je suis allée la rejoindre et nous avons dansé toute la soirée. Nous nous sommes retrouvés à Toronto, quelques mois plus tard. J’y étais pour la musique et elle, pour ses études. Nous avons repris contact et… voilà, sept ans plus tard, nous sommes mariés.

CRÉDIT PHOTO : NICOLAS BONDU / ARP.MÉDIA

Ta chanson With You parle justement de ta femme… Pour le vidéoclip, tu as décidé de créer deux versions : la vidéo officielle et la vidéo « Wedding Story ». Comment est venue la décision de partager cette deuxième version avec ton public ?

Nous avions déjà en images notre mariage, ça avait simplement du sens. Il y a un passage de la chanson où je dis « Now you’re my wife »… ce fut facile pour nous de prendre cette décision. Je lui ai fait part de mon idée et elle était entièrement d’accord. C’est certain que la vidéo ne dure que trois minutes, il s’est passé beaucoup plus de choses que ce qu’on y voit, mais nous étions à l’aise de partager ces quelques instants avec le reste du monde.

En avril dernier, tu as sorti la version bilingue de With You, en duo avec une Montréalaise, Sara Diamond. Comment l’idée d’en faire une version bilingue est-elle venue ? Comment est-ce que c’était de travailler avec elle ?

J’aime Montréal, j’aime Québec. J’ai voyagé au Québec pour la première fois quand j’étais en 7e année (secondaire un) et je suis tombé amoureux de l’endroit. Vous prenez tellement soin de moi ici, donc si je peux vous offrir une chanson en français — une langue que j’adore —, alors je le fais. Ce fut une décision facile. La chanson était bien accueillie, alors on s’est dit pourquoi ne pas la rendre encore meilleure en la rendant bilingue.

Sara Diamond est une artiste fantastique. Elle chante bien et performe très, très bien. Je travaillerais à nouveau avec elle sans hésitation. Rassembler les différents éléments pour créer la version que vous connaissez était simple et maintenant… « C’est numéro un ! » Je suis vraiment très content de ça.

As-tu déjà chanté en français et sinon, est-ce quelque chose que tu aimerais essayer ?

Pour With You, je chante les chœurs en français sur la version bilingue. Je n’ai jamais chanté une chanson entière en français. (Même pas seul, chez lui, nous lui avons demandé !) Cependant, j’ai coécrit Un coup sur mon cœur avec Marc Dupré. Elle était à la base en anglais, on l’a ensuite traduite. C’était ma première expérience en français, j’ai trouvé ça vraiment cool. Vous savez quoi ? Je vais écrire une chanson complètement en français. (Nous sommes impatients d’entendre le résultat !)

CRÉDIT PHOTO : NICOLAS BONDU / ARP.MÉDIA

Tu as été découvert en 2012, lorsque tu as gagné le « Much Music Coca-Cola Covers Contest ». À ce moment-là, comment imaginais-tu ton futur, ta carrière ?

J’étais tout nouveau dans l’industrie, je pensais que tu enregistrais une chanson, l’envoyais sur les stations de radio et voilà, c’était terminé ; tu avais ta place pour toujours. Dans les faits, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne, tu dois travailler sur ta carrière pour y arriver.

Tu dois t’asseoir et constamment réfléchir à de nouvelles idées. Il y a tellement d’aspects… ce fût un moment d’apprentissage important. J’en apprends encore aujourd’hui, tous les jours j’apprends de nouvelles choses sur l’industrie de la musique et sur le côté affaires. À l’époque, je pensais que ce serait facile. On apprend à la dure, mais c’est ce qui fait de moi qui je suis.

Durant ton parcours, quels sont les artistes qui t’ont inspiré et qui t’inspirent aujourd’hui ?

John Mayer, Justin Timberlake et Céline Dion. Je trouve constamment de nouveaux artistes. J’écoute de la musique en streaming ou à la radio ou peu importe, puis j’entends un son, une mélodie, et je me dis « Ça, j’aime ça. » Ces trois chanteurs m’ont définitivement aidé à construire l’artiste que je suis.

Tu étais évidemment en tournée pour ton album Intuition et tu participes à quelques festivals cet été. Quels sont tes prochains projets, sur quoi travailles-tu présentement ?

Dernièrement, j’écris et je produis des chansons pour d’autres artistes, puis je me concentre sur mes concerts. J’ai déjà commencé à penser à ce que sera le prochain album, parce qu’il n’est jamais trop tôt pour y réfléchir. Donc cet été, je fais mes différents spectacles et ensuite, à l’automne, je repars en tournée. Je vais revenir à Montréal et à Québec ! Et puis viendra le troisième album… fort probablement l’an prochain.

À long terme, désires-tu continuer à sortir tes propres albums ou préfèrerais-tu seulement aider d’autres artistes à se produire ?

J’aimerais faire les deux. J’adore être un artiste, mais j’aime aussi écrire pour d’autres chanteurs. J’aime tous les aspects de la musique.

CRÉDIT PHOTO : NICOLAS BONDU / ARP.MÉDIA

Le 1er juillet dernier, tu donnais un spectacle à Ottawa à l’occasion de la fête du Canada. Il t’est arrivé une bien malheureuse aventure où ta guitare a été perdue par la compagnie aérienne. As-tu porté une attention particulière à ton équipement en vue de ton spectacle au Festival d’été de Québec ?

Oh oui, à 100 % ! J’ai amené ma guitare avec moi en voiture et je l’ai rentrée à l’hôtel parce que je ne voulais pas la laisser nulle part !

Après une performance qui en a attiré plus d’un lors du pop-up show secret de mercredi soir, au Festival d’été de Québec, Tyler Shaw sera sur la scène Loto-Québec ce jeudi 11 juillet à 19 h. C’est un rendez-vous !

Pour ne rien manquer sur ses prochaines dates de tournée :

https://www.tylershawmusic.com/
https://twitter.com/tylershawmusic
https://www.facebook.com/tylershawmusic/
https://www.instagram.com/tylershawmusic/