Après l’énorme succès 1:54 (2016), Yan England récidive avec un nouveau thriller psychologique sportif présenté sur les grands écrans dès le 28 juillet. Voici une entrevue réalisée avec l’actrice Milya Corbeil-Gauvreau, lors de la grande première de Sam, agrémentée des photos du tapis rouge.

Pour relire nos entrevues avec Yan England, Antoine Olivier Pilon, Mylène Mackay, Stéphane Rousseau et Catherine Sénart, voici notre article sur la conférence de presse médiatique.

Milya Corbeil-Gauvreau incarne le personnage d’Océane, une jeune demoiselle avec une insuffisance cardiaque. Elle a un problème de cœur. Elle est en attente d’une transplantation cardiaque. Elle vit avec un LVAD (Left Ventricular Assist Device).

L’actrice avoue que c’était un rôle avec une belle complexité. Elle a dû apprendre à jouer une vraie malade pour l’occasion. « À cause de la COVID, je n’ai pas eu la chance de rencontrer des gens avec des insuffisances. Toutefois, Yan en avait rencontré et il m’en a beaucoup parlé. J’ai beaucoup lu et j’ai regardé des vidéos. J’ai aussi travaillé la démarche et la respiration. C’était tout un défi que j’espère avoir relevé. »

Toujours aller au bout de ses rêves

Même si la situation n’est pas facile pour Océane, elle est toujours extrêmement positive. Elle a une belle vision et une belle énergie.

C’est une belle leçon de vie que son personnage lui a apprise. « Même si on est sur le bord de mourir, on doit toujours voir le positif et laisser le négatif de côté. On doit toujours aller au bout de ses rêves », conclut Milya Corbeil-Gauvreau.

Rappel : Yan England avait mentionné lors de la conférence de presse médiatique qu’Océane amènera Sam à réfléchir et à s’apaiser avec sa nouvelle réalité. « Elle a tellement de drive. Elle ne se laisse pas abattre par ce qui lui arrive et elle fonce ».

Article sur la conférence de presse

Synopsis

« SAM » est un thriller psychologique sportif. Il raconte l’histoire de Sam (Antoine Olivier Pilon), un athlète de haut niveau de 22 ans, qui se retrouve au cœur d’un événement dramatique aux répercussions tentaculaires insoupçonnées.

Bande-annonce