La « Personnalité de l’année » du magazine Time a été remise cette année aux « briseuses de silence », un groupe de personnes qui se sont prononcées contre l’inconduite sexuelle grâce au mouvement viral #MeToo.

Si ce « prix » est le bienvenu, l’inclusion de la chanteuse pop Taylor Swift a fait de grosses vagues sur les réseaux sociaux et plusieurs internautes ne se sont pas gênés pour le dire.

Pour sa défense, le magazine Time a allégué que la pop star avait poursuivi le DJ David Mueller pour lui avoir agrippé les fesses et avait obtenu gain de cause en justice. Et ce, même si elle avait reçu seulement 1 dollar. C’était un geste symbolique qui envoyait un message clair selon lequel les femmes ne doivent plus tolérer ce type de comportement.

Plusieurs ont jugé que Swift ne devait pas faire partie du groupe de « Personnalité de l’année » en raison de sa relation compliquée avec ses admirateurs. D’autres n’ont pas aimé le fait que Swift ait refusé de dénoncer publiquement la droite alternative américaine. Certains ont accusé le magazine de ne pas avoir inclus la chanteuse Kesha, qui a poursuivi devant les tribunaux son producteur Dr Luke pour viol.

Pour le moment, la chanteuse Taylor Swift n’a pas encore répondu aux attaques. Voici quelques gazouillis sur le sujet :