Plusieurs choses ont été célébrées à Star Académie ce dimanche. Premièrement, un super medley pour fêter les 40 ans de carrière de Mario Pelchat. Ensuite, Roxane Bruneau, déjà excitée de chanter avec les académiciens, a été folle de joie de recevoir son prix soulignant 100 000 exemplaires vendus en carrière pour ses deux albums, Dysphorie et Acrophobie. Tout un exploit en 2021.

Pour terminer, on a eu droit à un hommage à la chanson française par l’ensemble des chanteurs. Malheureusement, cette semaine n’a pas fait exception à la règle : un candidat a dû plier bagage. Pour la troisième fois, Guillaume a été sauvé par le public et les professeurs ont sauvé Maëva. C’est donc la plus jeune des candidats, Zara Sargsyan, qui a dû quitter l’aventure.

Zara, que retiens-tu de ton passage à Star Académie ?

Je suis fière de m’être rendue jusqu’ici. J’ai réussi à atteindre un niveau d’émotion que je n’aurais jamais pu atteindre dans ma vie au complet sans cette expérience-là.

Parmi les conseils que tu as reçus, lesquels t’ont le plus marqué ?

Quand Lara m’a dit que le but de faire de la musique c’est de transmettre et de faire vivre des émotions aux gens. Elle m’a dit qu’il ne faut pas essayer de plaire au public ; il faut que le public nous aime en étant soi-même.

Sentais-tu la différence d’âge avec les autres candidats à l’intérieur de l’académie ?

Au début oui un peu plus. Mais avec le temps, on s’est découvert beaucoup de choses en commun et la différence d’âge n’avait plus d’importance. On vivait les mêmes choses, les mêmes émotions en même temps, on se comprenait malgré nos différences d’origines, de culture et d’âge !

Est-ce que tu te sentais jugée ou traitée différemment par les profs à cause de ton âge ?

Au commencement, oui ! Mais je crois que c’était seulement dans ma tête. En bout de ligne, je crois qu’ils ont été justes envers tout le monde.

Tu as chanté Wake Me Up d’Avicii. D’où t’est venue l’idée de faire cette chanson ?

Je l’ai choisie avec Gregory. J’ai trouvé que c’était la meilleure chanson, pour ce moment-là. Le texte raconte vraiment mon histoire. Mon but était vraiment de performer pour le public, de donner le meilleur de moi-même. J’ai chanté comme si j’étais une artiste invitée et non dans une compétition. Je voulais aussi me donner un défi, sortir de ma zone de confort tout en montrant le maximum dont j’étais capable. J’ai donné la performance de ma vie ! J’ai donné tout ce que j’avais.

Être au piano, est-ce que c’était quelque chose de rassurant, de confortable pour toi ?

Oui ! Et ça me donne de la liberté d’expression aussi. J’ai voulu mettre de l’avant mon côté musicienne. En la jouant au piano, j’avais le contrôle de comment j’allais offrir la chanson. Ça m’a permis de vraiment la faire à ma manière. J’ai hésité un peu avant d’accepter l’idée de Gregory. D’avoir chanté au piano avec Pomme m’a donné confiance, et je me suis : « pourquoi pas ? »

Tu as participé à la chanson RDV sur la lune sur le EP. Comment as-tu réagi la première fois que tu l’as entendue ?

C’était tellement le fun ! On a tellement travaillé fort ! Le fait de vivre ça en groupe, ç’a juste multiplié les émotions, l’excitation, le bonheur la fierté ! D’habitude, j’aime écrire seule, dans ma bulle. Je me suis surprise à vraiment aimer ça écrire en groupe pour se partager nos idées, avoir les opinions des autres.

Quelles sont tes inspirations musicales ?

J’adore le jazz ! Diana Krall, Ella Fitzgerald et Louis Armstrong. Mon grand-père avait un band jazz ; j’ai grandi dans cet univers-là. Sinon, dans le québécois, j’aime beaucoup Charlotte Cardin. Je suis vraiment contente d’avoir découvert la musique québécoise avec Star Académie !

Quels sont tes projets pour le futur ?

Mon Dieu ! J’ai tellement d’idées ! Pour commencer, je dois finir mes études ! Je suis en secondaire 5 ; je dois me concentrer là-dessus pour avoir mon diplôme ! Il y a aussi plein de chansons que j’ai envie de sortir ! Vous n’avez pas fini d’entendre parler de moi !

Crédit photo : TVA Publications / Bertrand Exertier