C’est au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts que Philippe Laprise a présenté son troisième spectacle en carrière, J’men occupe. L’humoriste nous a offert une heure et demie de spectacle somme toute très moyen, si l’on compare à ses anciens projets.

Il est encore bien charmant et sympathique, mais il n’impressionne guère avec sa vulgarité et ses propos très clichés et peu novateurs. En effet, l’humoriste a teinté la soirée d’une touche sexiste en divisant les hommes et les femmes lors de leurs réactions face à ses gags. En 2018, nous aurions espéré mieux !

Quelques bons coups viennent délier les langues et les fous rires, notamment lorsqu’il danse sur Échame La Culpa et qu’il s’investit corps et âme dans la danse que l’on connaît tous maintenant : le flossing.

Toutefois, cela se gâte lorsqu’il commence à parler des genres et qu’il catégorise les femmes et les hommes de manière grossière. Son numéro sur les poils de nez — qui dure éternellement — est franchement peu ragoûtant et ses blagues scatophiles sont sérieusement de mauvais goût. Nul doute, ce n’est pas son meilleur spectacle et certainement ses meilleurs textes.

Nous aurions aimé l’entendre nous parler de sujets différents que ceux abordés par tous les humoristes dans la quarantaine, ou bien simplement retrouver dans son spectacle une authenticité et une profondeur dans les textes sans tomber dans les clichés.

Pour les admirateurs de Laprise, les espoirs sont comblés et on ressort gagnant de cette soirée malgré tout sympathique ! Il est très à l’aise sur scène et nous partage tout de même de bonnes histoires.