En mars dernier, on apprenait que l’auteure Danielle Trottier mettait fin à Toute la vie pour produire une autre série dans laquelle le personnage de Christophe L’Allier, joué par Roy Dupuis, allait revenir.




Dans une entrevue accordée à Échos Vedettes, le comédien a expliqué que son personnage « revenait à ce qu’il faisait avant d’être psychoéducateur ». « L’univers est différent : on n’est plus avec de jeunes femmes enceintes, mais avec la problématique de la violence conjugale et de la violence masculine, qui est malheureusement pas mal d’actualité en ce moment », a-t-il ajouté.

L’acteur affirme qu’il est plus « favorable politiquement de s’occuper de la victime ». Mais selon lui, il faudrait aussi s’occuper des hommes qui font partie du problème, si on veut justement régler le problème. « Il faut traiter la maladie qu’est la violence masculine », a-t-il mentionné.

Roy Dupuis a accepté le rôle, car il a eu « une expérience avec la violence » chez lui. « On peut dire que j’ai vécu dans un climat de violence quand j’étais plus jeune. C’est un sujet qui m’intéresse, qui me touche et qui vient me chercher. Ensuite, j’ai quand même fait sept ans de psychanalyse », a-t-il expliqué.

Le comédien a avoué être allé consulter, car il ne souhaitait pas reproduire la violence qu’il a connue lorsqu’il était jeune. « Quand j’ai commencé à envisager de peut-être fonder une famille, je suis allé en psychanalyse. Je sais que, statistiquement, quand on a vécu de la violence étant enfant, il y a 50 % de chance qu’on répète cette violence. Je pense avoir réglé le problème, parce que je ne suis pas quelqu’un de violent. Avec un enfant, ç’aurait peut-être été différent. Mais, personnellement, je n’ai jamais eu de problème avec la violence ».